Sheryad Hosany, 27 ans, a mis fin hier à son mouvement de grève de la faim au Jardin de la Compagnie, à Port-Louis. Après neuf jours, et avec l’aide du ministère du Travail à travers la mise en place d’une médiation, ce dernier a eu l’assurance qu’il réintégrera son ancienne compagnie.
Neuf jours durant, Sheryad Hosany avait fait une grève de la faim au kiosque du Jardin de la Compagnie, à Port-Louis, et ce pour contester son licenciement de la Cargo Handling Corporation (CHC), qu’il désirait avant tout réintégrer. Son combat n’aura pas été vain. Avec l’aide du ministère du Travail, il a reçu l’assurance qu’il réintégrera son ancienne compagnie.
Selon l’accord verbal, qui a eu lieu durant la médiation au ministère du Travail en présence des syndicalistes soutenant sa cause, Sheryad Hosany reprendra en effet sa place au sein de la CHC. Toutefois, cet ancien “warehouse men”, licencié d’abord en 2007 puis en 2011 après avoir réintégré l’entreprise, n’a reçu aucune information concrète quant aux responsabilités qui lui seront confiées. Pour lui, c’est cependant la fin d’une lutte acharnée.
Prenant connaissance du cas de ce jeune habitant de Plaine-Verte, le ministre du Travail Shakeel Mohamed avait souhaité intervenir personnellement dans ce « cas exceptionnel, compte tenu des démarches infructueuses menées par le gréviste licencié ». En contact avec les membres de la direction du CHC, il a invité les différentes parties à se présenter à une médiation, laquelle s’est tenue hier matin à Port-Louis et où il a été entendu que le jeune Hosany réintégrerait l’entreprise.