Le ministre du Travail Soodesh Callychurn a invité la presse lundi 15 janvier à Victoria House, Port-louis, en présence de son homologue, Nurul Islam, le ministre des expatriés et de l’emploi de Bangladesh, et de sa délégation, dans le cadre d’une rencontre pour la signature d’un Memorandum of Understanding (MoU).

Cet accord prend effet suite aux divers episodes de non-paiement et mauvais traitements qu’a connus plusieurs travailleurs bangladeshis ces derniers mois.

Le ministre du Travail avance que le processus de recrutement des travailleurs bangladeshis ainsi que leurs conditions de travail seront revus. En effet, aujourd’hui lors de cette première rencontre, plusieurs problèmes des travailleurs étrangers à Maurice ont été soulevés. Dans un premier temps, le processus de recrutement passera sous la loupe du ministère. Un “Joint Working Group” est prévu, et cet organisme comprendra des officiers des deux ministères respectifs dont la mission sera d’être à l’écoute et de procéder à la mise en place du MoU.

“Aujourd’hui c’est un premier pas et j’espère que cette action débouchera sur un MoU qui sera bien défini et scellera une fois pour toutes ce problème qui dure avec les agents recruteurs”, a fait ressortir Soodesh Callychurn.