Les travaux dans le port affecteraient leur activité. C’est ce que disent les pêcheurs de la région de Port-Louis qui manifestent leur mécontentement depuis quelque temps. Lors d’une réunion avec les autorités concernées vendredi dernier, une compensation de Rs 150 000 par pêcheur leur a été proposée. Ils se réunissent aujourd’hui pour décider s’ils accepteront cette somme ou pas.
Des travaux de comblement sont en cours à Bain-des-Dames et à Roche-Bois. Ceux-ci cadrent avec les projets d’agrandissement du port, notamment avec l’aménagement d’un parc à conteneurs dans un premier temps. D’autres développements sont à venir, comme annoncé dans le discours du budget 2015.
Pour les pêcheurs des régions de Port-Louis, ces travaux affectent leurs activités. Ils maintiennent que même si le port n’est pas une zone de pêche, la sédimentation causée par les travaux les empêche de pêcher dans de bonnes conditions. Des négociations pour trouver une solution à cette situation ont été engagées depuis l’année dernière. Devant l’absence de consensus, les deux parties ont opté pour un arbitrage. Mais les pêcheurs s’impatientent devant le temps mis par le juge désigné pour s’occuper du dossier. Ils ont préféré retourner à la table des discussions.
Vendredi dernier, après deux rassemblements devant le ministère de la Pêche, les autorités concernées ont finalement accepté d’offrir une compensation de Rs 150 000 aux pêcheurs. Selon Judex Rampaul, président du Syndicat des Pêcheurs, ils sont plus de 200 pêcheurs de la région, allant de Pointe-aux-Sables à Baie-du-Tombeau, concernés par cette situation.
Dans une première réunion il y a quelques semaines, une somme de Rs 110 000 avait été proposée. Ce chiffre a été rejeté par les pêcheurs. Suite à cela, une deuxième somme de Rs 150 000 a été proposée. Les pêcheurs devront se réunir en assemblée aujourd’hui pour décider s’ils vont accepter cette offre.
Initialement, dans un document remis à la Mauritius Ports Authority par leur conseiller légal, les pêcheurs réclamaient Rs 300 000, ainsi que des possibilités de se recycler dans une autre activité, entre autres.
L’assemblée d’aujourd’hui déterminera s’ils accepteront la proposition des autorités ou s’ils poursuivront les négociations.