Après les inondations meurtrières du 30 mars dernier ayant grandement affecté la région de Canal Dayot et les habitations dévastées, à la hauteur de Grande-Rivière, des travaux sont en cours sur la rivière St. Louis depuis le 4 avril. Le ministre des Infrastructures Publiques, Anil Bachoo, s’est rendu, jeudi dernier, avec ses officiers, sur les lieux pour constater de visu l’avancement des travaux.
Le projet au coût de Rs 9m a été alloué à la société Nawrang Co Ltd. Le chantier consiste à nettoyer, draguer et élargir la rivère à la hauteur des habitations de Canal Dayot et en amont du pont qui était devenu une priorité depuis les inondations de mars dernier. Un autre volet de la construction d’un système de drainage dans les rues Canal Dayot et James Mercier est en projet. Cette dernière partie devrait coûter une somme de Rs 25 m.
Les travaux dans cette région ont commencé avec le dragage de la rivière St. Louis. « Maintenant, nous devons l’élargir pour qu’elle soit capable de transporter autant d’eau que possible. Après les travaux, elle sera de 35 mètres de large sur sa partie haute et de 16 mètres sur le fond. Ce simple canal deviendra une grande rivière« , a déclaré Anil Bachoo. Il a conseillé à ses officiers d’entamer des démarches en vue de l’acquisition des terres et de démolir certaines structures, si la nécessité se faisait sentir. « Travay-là pa pou demin sa, me li bizin vinn permanan. » Les travaux sont complétés à 30% et le ministre a dit espérer qu’ils prendront fin d’ici six mois afin que les prochaines grosses pluies ne soient plus un moment de grande peur pour les habitants de cette localité traumatisés depuis les inondations du 3 mars qui avaient une de ses habitantes perdre la vie, suite à une crise cardiaque provoquée par la frayeur.