Joyce Revat, 32 ans a été tuée dans la nuit de jeudi à vendredi. Des voisins auraient entendu des coups, des cris, « une bagarre comme d’habitude », disent-ils. A cet effet, plusieurs témoins ont été entendus par la police.

Les témoins ainsi que le suspect ont été conduits cet après-midi sur les lieux du drame pour une reconstitution des faits. Ils ont indiqué un après l’autre où se trouvaient la victime, le suspect et le seau d’eau dans lequel la tête de la victime aurait été plongée.

Le drame s’est produit dans une maison où se réfugient des sans abris. Les témoins ont indiqué aux policiers que la victime se trouvait au sol lorsqu’ils sont entrés dans la pièce. Ils l’ont soulevé et essayé de lui porter secours, mais elle avait déjà rendu l’âme.

Pour rappel, les services d’urgence ont retrouvé le corps sans vie de Joyce Revat, une habitante de Cité Pitot, à son domicile hier soir, jeudi 12 septembre. Le compagnon de la trentenaire, Rodney Rambhujun, a été arrêté dans le sillage de cette affaire.

Le suspect est passé aux aveux en indiquant qu’il a agressé Joyce Revat mais ne l’aurait pas tuée. Il a comparu en cour de Curepipe où une charge provisoire de meurtre a été logée contre lui. Il a été reconduit en détention policière avant d’être ramené sur les lieux du crime.

L’autopsie pratiquée sur le corps de Joyce Revat a attribué son décès à une asphyxie due à la noyade. La victime portait aussi des blessures à la tête.

Selon les indications recueillies sur place, ce n’est pas la première fois que Joyce Revat se fait tabasser par Rodney Rambhujun. Le couple se disputait souvent.

Des voisins demandent à ce que ces maisons – « dans un très piteux état et qui attirent des personnes louches et des problèmes – devraient être rasées. « La police doit souvent intervenir ici, mais tant que ces vieilles baraques seront debout, il y aura toujours des problèmes. C’est très sale et l’air est irrespirable à l’intérieur. On se demande comment des enfants en bas âges font pour y habiter, surtout que l’une des personnes qui y habitent est enceinte de son troisième enfant », raconte un voisin.

A noter que le suspect n’est pas à sa première frasque. Rodney Rambhujun avait déjà purgé une peine de trois ans dans le sillage du meurtre d’un jeune en 2005, à Curepipe. La victime avait perdu la vie pour une histoire de cigarette.