Les triathlètes de tous âges et de toutes catégories se sont donné rendez-vous le samedi 18 avril dernier, à Bois-Chéri, pour la 3e édition du Barclays Get Muddy Tri Challenge. L’épreuve phare, le Triathlon Challenge, a vu la victoire des Sud-Africains Theo Blignaut et Carla Van Huyssteen, respectivement chez les hommes et chez les dames. Cette dernière a même amélioré le record de la compétition avec un temps de 3 heures, 19 minutes et 41 secondes, soit 10 minutes de moins que le chrono établi l’an dernier par sa compatriote Karyn Southgate.
Si le Triathlon Challenge individuel était l’épreuve reine de la journée, la course la plus populaire était sans conteste le Triathlon Sprint individuel. En outre, il était possible de participer à ces deux courses en équipe pour ajouter à la bonne ambiance et partager ensemble le plaisir de l’effort et de la découverte de la nature. Les athlètes engagés dans ce triathlon challenge devaient parcourir 1,5 km de natation, 34 km de vélo tout terrain et 10 km de course à pieds en sentier.
Et c’est la triathlète et coureuse de trail, Carla Van Huyssteen, qui a remporté l’épreuve féminine. Elle a également battu le record de sa compatriote Karyn Southgate, établi l’an dernier, en réalisant un chrono de 3h19’41 ». La Sud-Africaine se dit particulièrement satisfaite de sa performance. « Je n’avais aucune pression avant le début des épreuves, même si l’objectif d’aujourd’hui était bien sûr d’être la meilleure. J’ai beaucoup apprécié le parcours que je découvrais pour la première fois et je peux affirmer que le Get Muddy porte bien son nom. C’était comme courir dans une jungle, un parcours idéal pour les amoureux de trail off-road, avec toutes les difficultés que cela comporte. Je félicite l’équipe organisatrice car l’évènement a été une vraie réussite. Par ailleurs, je souhaite qu’il y ait plus de femmes au départ de ce triathlon l’année prochaine, car elles ont la capacité de bien faire. »
Chez les athlètes masculins, Theo Blignaut, qui en était aussi à sa première participation, a pris l’avantage sur ses concurrents, dont le tenant du titre, le britannique Sam Gardner. Pour le vainqueur, tout s’est joué lors de l’épreuve de natation. « J’aime particulièrement la nage et cela m’a permis de bien me positionner pour entamer les épreuves de vélo et de Trail. Sur terre, c’était plus difficile, car le parcours était particulièrement boueux et il fallait y mettre de l’effort afin de conserver une bonne avance sur Sam. Je suis heureux de cette victoire et je revendrai certainement l’année prochaine avec d’autres athlètes, car c’est un parcours exceptionnel, » assure-t-il.
Par ailleurs, la compétition sponsorisée cette année par la Barclays Bank, était également un évènement familial. Or, il y avait avant-tout, un aspect écologique car une partie des fonds recueillis seront reversés à Mission Verte et Belle-Verte, deux ONG engagées dans la protection de l’environnement. Une initiative qui rejoint les valeurs de Barclays. C’est ce qu’ affirme Franco Davis, Acting Managing Director de Barclays. « A travers notre soutien au Get Muddy Tri Challenge, nous renouvelons notre engagement en vue de sensibiliser notre entourage quant à l’importance de la préservation de la nature. La Barclays est déjà très active à travers ses engagements communautaires et, par le biais de cet évènement sportif, nous poursuivons notre objectif qui est de bâtir une société meilleure, plus saine et fondée sur l’intégration. »