La triathlète mauricienne Candice de Falbaire, 17 ans, s’est qualifiée pour les championnats de France jeunes qui se tiendront demain à Madine. Elle a décroché sa place le samedi 19 mai à Polienc où se déroulaient les demi-finales de l’épreuve et y a obtenu la médaille de bronze en réalisant son temps le plus rapide sur distance sprint (750 m natation, 20 km vélo, 5 km course à pied) en 1h11’53.
Acceptée en octobre à la section sportive du Lycée Climatique et Sportif de Font Romeu situé dans les Pyrénées, Candice de Falbaire n’a pas tardé à se signaler, bien qu’elle avoue qu’elle était loin de se douter qu’elle allait se qualifier. « A ma grande surprise, j’ai même obtenu une médaille de bronze avec un temps de 1h11’53, mon meilleur temps jamais realisé ! » s’exclame-t-elle.
« Je me suis élancée dans l’eau avec l’envie de bien faire, d’obtenir cette qualification qui serait l’aboutissement de toute mon année d’efforts, isolée de mon île, de ma famille et de mes amis et en même temps remercier ma section, mon équipe et mon entraîneur Jean Vincent Carbou qui m’ont soutenue depuis mon arrivée », confie-t-elle.
En sachant toutefois ce qui l’attend demain à Madine, elle ajoute que « maintenant que j’ai mon ticket pour les championnats de France, je vais essayer de donner le meilleur de moi-même vu que la course sera difficile. » Seules les neuf meilleures triathlètes au niveau des quatre ligues du Sud (Rhones Alpes, Languedoc Roussillon, Provence et Côte d’Azur) étaient retenues pour les nationaux et c’était « une course à ne pas rater. »
La Mauricienne attribue sa réussite et surtout son intégration au sein de sa nouvelle équipe « à une ambiance de solidarité dans l’effort de tous les jours. » Elle renchérit : « On s’entraîde en vélo, on se motive en course à pied, on s’encourage pendant les compétitions, on est un groupe uni, on est ensemble pour réussir notre année de triathlon, c’est ma meilleure année, je n’ai jamais connu cela à Maurice, un tel sport-études n’existe pas à Maurice, malheureusement ! »
Avant la sortie à Polienc, l’entraînement s’était intensifié pour tout le groupe de Font Romeu en prévision de la saison de triathlon qui débute en mai. « En guise de mise en jambes, nous nous sommes alignés au triathlon de la Grande Motte, une épreuve d’envergure avec pas moins de 300 concurrents sur la ligne de départ en natation hommes et dames confondus. Une première pour moi quand on sait qu’à Maurice nous ne sommes bien souvent que quatre au cinq au départ. Une grande angoisse aussi d’être coulée ! La bataille dans l’eau ! Mais cette expérience magnifique m’a renforcée mentalement puisqu’à l’arrivée je finis avec une médaille de bronze et une belle coupe en juniors. »
Avant cette période d’intensification de l’entraînement qui débuta au retour des vacances de Pâques, elle s’était alignée à deux duathlons et s’était qualifiée pour les championnats de France de l’épreuve qui s’est tenue le 11 avril à Liévin. Une course déjà très relevée et rendue difficile à cause du froid et des crampes, soutient-elle.
« Certaines concurrentes évoluent au niveau européen. Mais je termine à la 32e place avec une belle expérience qui m’a permis de situer mon niveau et de me motiver au niveau des entraînements. »