Après la dernière épreuve de préparation disputée dimanche dernier au Morne, le Jour-J se rapproche à grands pas pour les triathlètes mauriciens. En effet, les tant attendus Championnats d’Afrique auront lieu ce samedi au même endroit. Au vu des résultats dans les différentes catégories, l’on peut s’avancer à dire que les meilleures chances de médailles mauriciennes résident dans les petites catégories.
Car il faut se rendre à l’évidence, les Sud-Africains seront difficiles à battre en élite. Il est fort à parier qu’ils engageront plusieurs représentants en masculin comme en féminin pour faire des courses d’équipes. Un scénario qui leur permettra de grappiller le maximum de points dans la course à la qualification pour les Jeux Olympiques à Londres.
En élite hommes, le meilleur représentant mauricien est sans conteste Valéry de Falbaire. Toutefois, il lui sera difficile de tenir tête aux Sud-Africains sur les 1500m de natation, 40 km de vélo et 10 km de course à pied. Sa course de dimanche dernier, il l’a bouclée en 2h18 :38, alors que ses principaux adversaires réalisent des chronos inférieurs à 2h.
Mais rien ne dit que de Falbaire n’est pas capable de se surpasser pour figurer au moins sur le podium.
En féminin, Fabienne St Louis ne semble pas au mieux de sa forme en ce moment. C’est en tout cas ce que l’on est amené à penser au vu de sa prestation à la Port Elizabeth ITU Premium African Cup, dimanche dernier en Afrique du Sud. La sociétaire du Lagardère Paris Racing en France a pris une modeste 15e place sur 21 participantes, couvrant les 1500m de natation, 40 km de vélo et 10 km de course à pied en 2h18:32. Mais le plus inquiétant est que notre compatriote a été devancée par pas moins de six concurrentes sud-africaines. La course a été remportée par Gillian Sanders en 2h12:08 devant Carlyn Fischer (2h12:27). Kate Roberts a, elle, pris la quatrième place en 2h13:09, Andrea Steyn la sixième en 2h14:11, tandis que Vicky Van des Merwe (2h14:44) et Tayla Glover (2h17:34) se sont classées huitième et treizième respectivement.
Gageons que samedi, Fabienne St Louis retrouvera ses automatismes pour réussir une meilleure performance. Le fait d’évoluer devant son public sera aussi une source de motivation supplémentaire pour elle.
Toutefois, comme mentionné plus haut, c’est dans les catégories de jeunes que les chances de médailles mauriciennes sont plus fortes. Chez les juniors, Matthieu Mamet réunit de bonnes chances de monter sur le podium. Le sociétaire du Tri-Extreme a accompli des progrès depuis les championnats de l’an dernier et sera plus aguerri cette fois. Il devrait avoir de la concurrence, mais au vu des ses résultats récents, il peut prétendre à une médaille. Dans la même catégorie mais chez les filles, Emilie Ng Foong Po, très régulière et en progrès constants elle aussi, a des chances de rapporter une médaille à Maurice.
Dans la catégorie Youth, les Timothée Hugnin, Chris Ah Siong ou encore Warren Hau Kim Fong récemment révélés seront à surveiller.