Boris Toulet a, cette fois, été exact au rendez-vous. Il a enlevé haut la main son premier titre de champion national de sprint en triathlon, dimanche dernier, à Poste Lafayette. Il a terminé en force dans le sillage du Français David Bardi, les deux hommes étant crédités respectivement de 1h01″14 et 1h02″08. Le junior Douglas Carver a complété le podium en 1h03″53 alors que Grégory Ernest (jrs) en 1h04″27 et Fabienne St Louis en 1h06″05 se sont également retrouvés dans le Top 5.      
Pour leur rentrée, les triathlètes n’ont pas eu le temps de réfléchir, car ces championnats de sprint les ont vraiment secoués. Mais au bout du compte, ce petit coup de fouet leur a été bénéfique à l’approche des deux courses de présélection qui auront prochainement lieu en vue des championnats d’Afrique prévus le 12 avril prochain au Zimababwe.
On attendait déjà Boris Toulet aux championnats de Maurice disputés le 8 décembre au même endroit. Mais une intoxication alimentaire aux fruits de mer l’avait forcé à la dernière minute à faire une croix sur l’événement. Pas cette fois.
Bien qu’émergeant en retrait de la partie de natation (750 m) derrière Laurent L’Entêté (jr), David Bardi, Grégory Ernest (jr) et même Fabienne St Louis, il comblera l’écart dans la seconde moitié de l’étape vélo (20 km) pour finalement boucler en force l’étape décisive de course à pied derrière le Français, celui-ci étant logiquement hors de portée. Chaude matinée amplifiée par une accablante chaleur et un taux d’ humidité élevé. Elle sont bonnes les vacances… « Je suis rentré pour des vacances avec la famille. Mais il fallait quand même garder une bonne  fréquence d’entraînement. Je suis toujours le programme établi par mes entraîneurs Kent et Clair Horner basés en Afrique du Sud. Mais les séances que j’ai pu effectuer ici ne m’ont pas été vraiment profitables. Je devais néanmoins m’aligner vu que c’est peut-être la seule course que je prévois à Maurice avant les championnats d’Afrique. On va dire que c’est un bon décrassage pour mettre les points sur les i. Les sensations étaient bonnes en natation, mais j’ai dû m’employer pour revenir sur les autres en vélo. En course à pied, la chaleur et l’humidité ont été vraiment dures à surmonter. Mais l’essentiel est là», confie le champion de 23 ans.
Il compte rentrer à Cape Town vers le 21 janvier pour activer sa préparation à l’étape de Coupe d’Afrique ITU (sprint) prévue le 16 février au Cap, et surtout à la suivante qui se courra le 23 mars sur distance olympique à East London. « On tentera de réaliser une bonne perf en comptant sur la présence des adversaires costauds», prévoit-il  
Boris Toulet s’était mis au triathlon en 2010 avant de partir en Afrique du Sud l’année suivante. Absent pendant deux saisons, il réapparut en 2013 poussé par ses coaches sud-africains. « C’est mon premier titre national. Donc un départ positif.»
Dimanche, quelques juniors ont aussi fait forte impression. Laurent L’Entêté, bon nageur, est sorti de l’eau avant tous les autres en compagnie de David Bardi. S’il donna l’impression de vouloir s’accrocher à fond au Français dans la partie vélo, il devait visiblement payer de ses efforts et se faire rattraper par un groupe de rouleurs composé de Toulet, Grégory Ernest, Douglas Carver et Fabienne St Louis sur la fin de cette partie de la course.
Ce paquet de cinq coureurs se précipitera ensemble vers la base de transition pour prendre en chasse David Bardi qui caracolait alors seul en tête dans l’étape décisive de course à pied.
Si la victoire était déjà consommée pour Bardi crédité de 51’46  au tournant de la première boucle de l’étape pédestre, c’est Toulet qui faussa compagnie aux autres pour s’envoler seul vers le titre. Laurent L’Entêté terminera quand même 6e à l’arrivée en 1h06″07. Il s’était rendu lui-aussi récemment en Afrique du Sud pour se préparer, a-t-on indiqué.  
Les juniors Grégory Ernest, Sheanil Nemdharry (7e) et Miléna Wong (13e) sont les autres satisfactions de cette rentrée. Ernest effectuant sa 3e sortie dans cette catégorie depuis sa participation l’an dernier à l’étape de Coupe d’Afrique au Zimbabwe. « J’ai bu beaucoup d’eau aujourd’hui. Après, j’ai roulé à fond avec David, puis seul sur 6-7 km. Après, les autres sont revenus. En course à pied, j’avais un peu mal aux tendons. Mais j’ai tenu le coup jusqu’à l’arrivée », nous dit tout sourire, Ernest, 17 ans cette année. Son temps réalisé dimanche se situe déjà dans les minima (1h07).
Fabienne St Louis dira elle que cette rentrée était « franchement top, car les sensations reviennent. C’était un peu dur en natation, mais au retour de la bouée, j’ai pu rattraper les autres. On ne va pas regarder les écarts. En vélo, je me fais rattraper par Carver et Toulet, mais je reste dans leurs roues et ils me ramènent sur les autres devant  avec Ernest, etL’Entêté. En course à pied, j’ai donné ce que je pouvais. Je visais les 20’minutes sur les deux boucles. Je fais un peu plus. Mais ça va, c’est pas mauvais et je n’ai ressenti aucune douleur. Mon temps est raisonnable. C’est motivant…»
Encore cinq jours de stage intensif, soit jusqu’au 18 courant, et la sociétaire du Team Charente rentrera à Paris enchaîner les stages qui se dérouleront principalement sur les week-ends avec son équipe et son coach David Bardi. Celui-ci trouve que les jeunes ont progressé. « Laurent (L’Entêté) a bien progressé, mais a explosé à la fin de l’étape vélo. Ernest que j’ai pris depuis 5-6 mois réalisé 1h04 au lieu de 1h10 et même Miléna Wong qui termine en 1h17 au lieu de 1h25. Pour Toulet, il a des lacunes à combler en natation, car il peut faire bien mieux…»
S’agissant de la nouvelle saison qu’il envisage avec l’ex-Racing woman Fabienne St Louis, il explique que « nous avons trouvé un nouveau projet avec la Team Charente et on a signé là bas. On veut constituer une équipe autour d’elle avec l’objectif de monter d’ici 2016 de la Div 3 en Div 1 et en parallèle, se qualifier pour les Jeux Olympique de Rio 2016, comme pour Londres en 2012. Cette année, elle va reprendre sérieusement des courses internationales. Là, on est bien motivé.»