La 5e édition du Triathlon de l’océan Indien a été présentée hier après-midi au siège de la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA). Cette compétition se déroulera demain au Morne et verra la participation de cinq triathlètes de renom, à savoir les Français Olivier Marceau, Frédéric Belaubre, Laurent Jalabert, Charlotte Morel, et la Sud-Africaine Caroline Koll.
Le départ sera donné à 7h30 avec l’épreuve de natation longue de 1,8 km, et sera suivi de celle du vélo avec ses 55 km à Chamarel et finalement la course à pied, 12 km, en boucles à la Pointe du Morne. Les participants devront effectuer ce parcours en moins de 5h. La remise des dossards et une réunion devaient avoir lieu cet après-midi au restaurant EmbaFilao.
L’événement est principalement organisé par Lux* Sport et VO2 Max. Charlotte Morel, tenante du titre, a partagé son enthousiasme. « Être à Maurice pour finir cette dernière course me met moins de pression en raison de ce cadre exotique. De plus, sachant que nous pourrons nous accorder une semaine de vacances, cela rend la course encore plus motivante. » Les autres participants partagent également le même avis : « C’est bien de faire un triathlon dans un endroit où nous pouvons apprécier le pays à sa juste valeur. Nous avons attiré bien des personnes qui aiment le sport. »
Le nombre de participants en catégorie individuelle est de 115. Ils arrivent de Belgique, du Brésil, du Canada, de Suisse, d’Angleterre, de France, de La Réunion, d’Allemagne, d’Italie, du Japon, d’Inde, de Norvège, d’Afrique du Sud et de Maurice. Il y aura aussi six équipes en relais.
Le président de la MTPA, Karl Mootoosamy, estime pour sa part que c’est une belle opération et que cela donne une image dynamique de Maurice. De plus, dit-il, ce sera l’occasion de faire valoir la capacité des triathlètes mauriciens. « C’est intéressant d’organiser une série d’événements pour les mois d’été. Nous avons une bonne équipe en oeuvre. Beaucoup auront l’occasion d’évoluer parmi l’élite. Toutes les étapes seront sur notre site internet. »
De leur côté, Laurent Gillard et Loïc Metais, respectivement directeurs de VO2 Max Voyage et de Course Bénévole (France), ont exprimé leur satisfaction de l’organisation de cet événement. « Faire de la course à pied sur une plage mauricienne est fantastique. La fédération mauricienne de triathlon et la police mauricienne nous ont beaucoup aidés. L’infrastructure est adéquate pour la compétition. L’idée nous est venue de faire ce triathlon à Maurice grâce à ce que nous avons constaté jusqu’ici. C’est encore mieux de découvrir les ressources et la beauté de l’île à travers le sport », ont-ils soutenu.