Le Mauricien Grégory Ernest se débrouille pas mal en France. Le 22 juillet, représentant d’Elan Nautique du Val d’Yerres (ENVY), il a pris une très bonne sixième place à Angers, lors de la demi-finale de troisième division de triathlon. En lice sur ce sprint (750 m natation – 20 km vélo – 5 km course à pied) avec quatre autres triathlètes d’ENVY, Grégory Ernest a été de loin, le meilleur de son club. Sitôt le départ donné, il s’est placé aux avant-postes dans l’eau avant d’en sortir avec le groupe de tête. Dans la partie vélo, les choses allaient un peu se corser. Le peloton revenait à vive allure et ses coéquipiers  se faisaient peu à peu distancer. Mais Grégory Ernest, lui, s’est accroché tant bien que mal à sa 11e position avant d’entamer la dernière transition : la course à pied.
Lors de cette épreuve, le médaillé d’argent aux derniers championnats d’Afrique à Yasmine Hammamet, en Tunisie, a mis les gazes. Et le peu qui lui restait lui a permis de remonter au 4e rang après 2,5 km de course. Mais pas pour longtemps, puisqu’au final, Ernest franchit la ligne d’arrivée à la sixième place au terme d’une course très disputée. Il a bouclé les 750 m de natation, 20 km de vélo et 5 km de course à pied en 59 minutes et 22 secondes. Ses camarades, quant à eux, finissent 16e, 44e, 98e et 124e.  
Grégory Ernest soutient que sa performance est satisfaisante. « J’ai pris directement en tête de la course en natation et puis je suis sorti dans le pack de tête. En vélo, j’étais bien avec de très bonnes sensations, mais il n’y avait pas une bonne entente dans le groupe. Du coup, on s’est fait rattraper par d’autres gros coureurs. J’aurais dû terminer 5e mais je me suis fait piéger et au final je termine 6e », raconte-t-il.
Pas de podium, certes, mais le Mauricien n’a pas à rougir de sa performance, sachant qu’il a su faire face à des adversaires coriaces, voire des favoris. « Il n’y avait pas n’importe qui devant moi, mais les champions et les vices champions de France de duathlon et triathlon. Ils m’ont distancé de près. Je suis satisfait de ma course et je trouve que j’ai très bien progressé. L’équipe termine 5e et on sera au rendez-vous pour la finale à Arques le 9 septembre. L’objectif est de monter en D2 la saison prochaine », fait-il ressortir, avant de dire merci à ses parents, son coach David Bardi et son sponsor Emcar Cannondale.