Certains les ont trouvés trop élevés, d’autres vont quand même tenter le coup, alors que pour d’autres, ils sont accessibles. Toujours est-il que dimanche, personne n’a réalisé les minima imposés, il est vrai à titre de référence en vue des championnats d’Afrique prévus le 12 avril au Zimbabwe. Il faudra donc attendre les 2 et 23 mars toujours au Morne pour être fixé, d’autant que certains enjeux sont venus hausser les enchères.
Pour l’heure, les prétendants sont restés pour la plupart assez loin des barèmes, mais les performances sont quand même de bon augure dans certains cas. Comme en juniors où Laurent L’Entêté a 2’00 à combler. Il a bouclé la distance en 1h07’41 (minima 1h05) devant Grégory Ernest, qui l’avait devancé sur les mêmes distances lors de la rentrée le 12 janvier à Poste Lafayette, et Sheanil Nemdharry, celui-ci concourant exceptionnellement dans la catégorie pour s’accoutumer à l’épreuve dans l’optique des Jeux Olympiques Jeunes (août à Nankin en Chine).
Pour tous, la partie de natation comportait un gros handicap : le fort courant accentué par la montée de la marée. Mais pas autant que ça pour Laurent L’Entêté, ancien nageur de niveau national. « J’étais un peu chanceux, la nage est assez facile pour moi, car le courant empêche les autres de vous coller aux pieds. J’ai attendu la partie vélo pour récupérer et j’avais pris 2’00 d’avance que je savais serait difficile à combler. Et en course à pied, je n’ai pas forcé. Je savais que ça se jouerait là-dessus. Mais il y a encore 2’00 à rattraper pour que je me qualifie », convient-il à dire.
Assez confiant toutefois, il estime que la qualification est accessible « car dans l’eau je peux faire mieux, alors qu’en course à pied je dois encore m’améliorer. C’est difficile, mais pas impossible. » Il lui reste encore un mois pour s’affûter.
Contraint à l’abandon, Douglas Carver a été plus malchanceux. Blessé au genou droit il y a un mois, la douleur qu’il croyait avoir disparu s’est subitement réveillée…. au mauvais moment. « J’avais pris une semaine de repos après ma blessure. Tout allait bien jusqu’à tout à l’heure. Mais les conditions étaient assez dures. Dans l’eau, je nage normalement en 12′, contre 15′ aujourd’hui à cause du courant. 1h05 est un temps dur à passer. Mais je pense que j’aurais pu y arriver sans cette douleur. Ça reste accessible si on est régulier. On verra le 23 mars. »
Deuxième derrière L’Entêté, Grégory Ernest garde quand même le sourire, même si la fatigue se lit sur son visage. « Les minima sont possibles, mais je pense qu’il est plus difficile de les réaliser ici au Morne qu’à Poste Lafayette. Bravo à Laurent qui a bien progressé en course à pied. Il a tenu le rythme jusqu’au bout à l’inverse de Poste Lafayette », estime-t-il.
Un brin alarmé par ce revirement de situation, il avoue néanmoins qu’il partira cette semaine « pour douze jours de stage dans le sud de Paris en France avec l’entraîneur David Bardi et Fabienne St Louis à Charente. » Il peut se le permettre étant en première année de Form VI au collège St Mary’s.
Troisième à l’arrivée des juniors, Sheanil Nemdharry semble, lui, convaincu que « les minima sont trop élevés et hors de portée. » « C’est trop dur et à mon avis pas accessible. Le courant complique davantage la situation. 1h05 c’est trop loin. 1h07 était bon. » Il n’empêche qu’il devrait poursuivre son effort avec les juniors « vu qu’on n’a pas le temps de souffler lorsqu’on s’aligne à l’épreuve des jeunes. Donc, je vais peut-être rester dans la catégorie juniors. » Il remercie sa famille et son oncle qui habite en France et qui lui a acheminé son vélo de compétition.
Quant à Timothée Hugnin, qu’on attendait sur distance sprint (juniors), il a préféré ménager son genou et s’aligner chez les jeunes vu qu’il revient d’une blessure « subie trois semaines de cela en faisant du wake board à Grand-Baie. » « Mon genou s’était déboîté. Aujourd’hui (dimanche), je ne ressens pas vraiment de douleur, car je poursuis toujours mon traitement. J’ai présenté un certificat médical pour ne pas m’aligner chez les juniors vu que je suis en lice pour East London. »
Timothée Hugnin s’est imposé en 36’27 (minima 36’00). Et bien qu’il se situe proche des minima jeunes des championnats d’Afrique, il devra redoubler d’efforts pour terminer dans les deux premiers juniors le 2 mars au plus tard afin d’être retenu pour la course de sélection pour les Jeux Olympiques Jeunes prévue le 23 mars à East London, Afrique du Sud. Idem pour Grégory Ernest et Sheanil Nemdharry. Cette épreuve se courra sur distance sprint (juniors). Seuls les quatre meilleurs africains seront sélectionnés pour les Jeux Olympique Jeunes à Nankin en Chine.
Mais pour l’un des trois qui ne sera pas retenu pour East London et pour les autres concurrents, ils resteront éligibles jusqu’au 23 mars à une qualification africaine ou des Jeux d’Afrique Jeunes prévus du 22 au 31 mai au Botswana pour lequels les critères de sélection sont différents.