L’étape de Coupe Continentale en triathlon disputée samedi à Troutbeck, Zimbabwe, ne s’est pas bien passée pour Valéry de Falbaire. Le Mauricien a dû se contenter de la 8e et dernière place au classement dans le temps de 2h20’20. Dans l’épreuve féminine, Fabienne St Louis s’est classée deuxième derrière la Sud-Africaine Carlyn Fischer, sa seule adversaire en lice.
Déçu comme on peut l’imaginer, Valéry de Falbaire avoue qu’il lui a manqué un peu plus de préparation pour être au mieux de sa forme. « Je termine la course 8e, déçu mais en même temps conscient que je n’ai eu que deux mois d’entraînement et qu’il faut continuer à s’entraîner et persévérer », confie-t-il.
Il concourrait à la deuxième étape de l’épreuve, la plus redoutée aussi car tenue à 2500 m d’altitude, après une première étape disputée une semaine plus tôt (12 novembre) à Agadir au Maroc. Et la concurrence était également rude. Elle venait du continent, mais aussi des Etats-Unis, alors qu’un seul cas d’abandon fut noté, en l’occurrence celui de l’Israélien Berger Or.
Reste qu’après une bonne entrée en matière dans la partie aquatique (1500 m), Valéry de Falbaire allait sombrer en vélo (40 km) et en course à pied (10 km). « Troutbeck se situe à 2500 m d’altitude et le parcours est l’un des plus durs au monde pour une distance olympique. En fait, cela ne fait que monter et descendre. La natation se fait dans un lac où la température de l’eau était de 24°C samedi. Donc, le port du wetsuit n’était pas permis », souligne-t-il.
Il émergea en tête de l’eau et était suivi de près par Chris Felgate (Zimb), les Sud-Africains Erhald Woolfard et Rudolphe Naude. Mais il décrocha dans la montée de l’étape vélo. Par contre, Felgate creusera lui l’écart sur les deux Sud-Africains un peu plus loin. « Je termine le vélo en 4e position, mais suivi de près par un groupe de trois concurrents. Ayant pédalé tout seul, mes jambes ne répondaient plus dans les montées », raconte Falbaire.
La chaleur ajoutait également aux difficultés de ce parcours éprouvant. « C’était une horrible course pour moi, mais c’est une expérience de plus et un bon entraînement pour les courses à venir », ajoute le Mauricien. « Mon niveau vélo s’est amélioré mais la difficulté du parcours vélo n’était pas à mon avantage et j’ai dû puiser dans mes ressources pour limiter les dégâts. Et à pied, je n’avais simplement plus de réserves. Il me faut encore de l’entraînement et de la régularité. Mais je ne m’attendais certainement pas à gagner ce week-end. »
Le parcours a été bouclé en plus de 2h par le Sud-Africain Erhard    Wolfaardt, qui s’imposa en 2h03’22 contre 2h05’44 à son plus proche poursuivant, Rudolf Naude, alors que Felgate compléta le podium en 2h07’48.
Dans la course féminine où seules deux concurrentes étaient en lice, la victoire est revenue à la Sud-Africaine Carlyn    Fischer en         2h33’11 devant la Mauricienne Fabienne St Louis en 2h34’10. La 3e étape de l’Africa Cup se courra le 27 courant à Tshwana, Pretoria, en Afrique du Sud, et l’ultime manche au Morne le 17 décembre.