Après son encourageante quatrième place aux Championnats d’Afrique, le 31 mars dernier au Morne, la triathlète mauricienne Fabienne St Louis, a enchaîné avec un triathlon sprint au Maroc, samedi dernier. La sociétaire du Lagardère Paris Racing était en lice à l’ITU African Cup de Larache. A l’arrivée, elle a occupé la 12e place, après avoir couvert les 750m de natation, 20 km de vélo et 5 km de course à pied en 1h13:03.
Cette épreuve a été remportée par l’Espagnole Caroline Routier en 1h11:44, devant l’Ukrainienne Yuliya Yelistratova (1h11 :51) et la Finlandaise Kaisa Lehtonen (1h11:58).
Il semble qu’après avoir été gênée par une blessure au pied, Fabienne St Louis retrouve de bonnes dispositions et poursuit son cheminement vers une qualification olympique qui ne devrait pas lui échapper.
« Après une blessure qui m’aura handicapé durant les 2 premiers mois de l’année 2012 (pas de course à pieds possible), j’ai privilégié l’entraînement en natation. Ce qui m’a permis  de passer un gros cap dans cette discipline. Depuis plusieurs courses, je sors dans le bon paquet en natation et aborde donc la partie cycliste beaucoup plus sereinement. Avec le travail que je compte faire ces prochaines semaines, je retrouverai mon meilleur niveau course à pieds, j’en suis persuadée », indique-t-elle.
La triathlète rappelle que l’objectif de ses 3 premières compétitions de l’année (ITU Cup de Port Elizabeth, Championnats d’Afrique et ITU Cup de Larache) était de gagner un maximum de points pour remonter au classement mondial. « Objectif réussi jusqu’à présent. Il ne faut pas passer au-delà de la 140e place au classement mondial pour prétendre à un dossard pour les Jeux Olympiques », mentionne ainsi Fabienne St Louis.
Début janvier, notre compatriote figurait à la 105e place mondiale, mais après ses trois courses est remontée à une très belle 54e place mondiale. Ce qui constitue son meilleur classement jamais atteint puisque le meilleur était 82e à la fin de l’année dernière.
Pour rappel, les triathlètes ont jusqu’au 31 mai prochain pour marquer des points et les championnats continentaux sont les courses les plus importantes.
« Il ne me reste que trois courses internationales avant la fin du mois de mai et cela me laisse un bon mois d’entraînement encore pour revenir à un très bon niveau en course à pieds et donc rattraper mon retard dans cette discipline », note Fabienne St Louis.
Ses prochaines sorties pour marquer des points pour sa qualification olympique sont la Coupe du monde de Huatulco au Mexique le 6 mai, la manche de World Triathlon Series (WTS) à San Diego aux Etats-Unis le 13 mai, puis une autre manche de WTS à Madrid en Espagne, le 27 mai.
 En guise de préparation à ces courses, St Louis participera à la première manche du Grand Prix français aux Sables-d’Olonne le 28/29 avril et peut-être à la deuxième à Dunkerque le 20 mai.
Notons que dans le dernier exercice de simulation olympique, Fabienne St Louis occupe la 50e place qualificative sur un total de 55 qui seront au départ à Londres. Pour l’information, Maurice est classée dans la catégorie New Flag qui regroupe les pays n’ayant jamais eu de représentants aux Jeux Olympiques.