Pour sa dernière course de préparation pré-Jeux Olympiques de Londres, la triathlète Fabienne St Louis s’en est plutôt bien sortie dimanche à Hambourg lors de la 4e étape de la ITU Dextro Energy World Triathlon Series (WTS) sur distance sprint.
La Mauricienne a terminé à la 30e place en 58’14, soit à 2’07 seulement de la gagnante, l’Australienne Erin Densham, qui s’imposait en 56’07. C’était sa troisième course dans les Séries après San Diego (Etats-Unis) et Madrid (Espagne). Et les sensations étaient là en dépit d’un temps « moche » en abordant cette ultime préparation. Mais elle était bien décidée et consciente que c’était « une très bonne répétition générale avant Londres, où la météo annonce aussi un temps catastrophique ! »
Fabienne St Louis se disait confiante et prête à tout donner pour réussir un bon résultat. Les deux semaines de stage qu’elle avait effectuées auparavant à Vittel se sont aussi bien passées. Elle s’est entraînée en compagnie des trois Françaises sélectionnées pour le rendez-vous olympique, en l’occurrence Emmie Charayron, Jessica Harrison et Carole Peon.
Si la victoire est revenue à l’Australienne Erin Densham, les concurrentes se sont départagées dans la dernière partie de l’épreuve, celle de course à pied. Plus rapide, l’Australienne fut la seule à parcourir les 5 km sous les 16’00, soit 15’50. Sa compatriote Emma Moffatt et l’Américaine Sarah Groff, qui ont complété le podium, ont été créditées de 16’04 et 16’05 respectivement.
Sept autres concurrentes dont la Sud-Africaine Kate Roberts, 5e à l’arrivée, sont aussi passées dans les 16’ alors que le reste, parmi Fabienne St Louis, a mis plus de 17’ à boucler l’étape pédestre.
Reste que la lutte a fait rage en natation et vélo. On ne nota pas de gros décalage entre les concurrentes. L’écart entre elles se jouait à quelques secondes seulement. Après leur sortie de l’eau, l’écart se chiffrait à 7” seulement entre le vainqueur et Fabienne St Louis, (9”48) contre (9”55). Toujours dans le groupe de tête, la Mauricienne réalisera même le temps le plus rapide sur les 20 km de vélo survolés en 29’32 contre 29’34 à Densham. Elle s’est battue en fait à armes égales contre tous ses adversaires dans les deux premières parties de l’épreuve, mais a manqué un peu de jus en course à pied.
Ce sprint pré-olympique de la WTS a galvanisé véritablement toute la horde de coureuses en vue de la course olympique prévue le 4 août sur courte distance (1 500 m natation, 40 km vélo et 10 km course à pied). D’ici là, « place à l’affûtage et au repos, car après ce ne sera que du bonheur », s’exclame Fabienne St Louis. Elle rejoindra la délégation mauricienne au Village des Jeux à Londres vendredi pour le défilé lors de la cérémonie d’ouverture.