Le triathlète Valéry de Falbaire s’est refait quelque peu le moral hier à Tshwana, Pretoria, où il participait à la 3e manche de l’Africa Cup. 8e et dernier en 2h20’20 à Troutbeck au Zimbabwe samedi d’avant, il a cette fois pris la 7e place en 2h02 et quelques secondes.
Cette performance le satisfait étant donné qu’il a abordé cette sortie diminué par une entorse à la cheville contractée la veille même. Heureusement que cette entorse ne l’a pas trop gêné dans la partie finale de la course à pied. Il est arrivé à Pretoria vendredi pour se mettre dans le bain. Et c’est en allant faire un entraînement léger (natation et jogging) qu’il s’est fait une entorse assez sérieuse à la cheville.
« Ce n’était pas une petite entorse. Heureusement, je suis au High Performance Centre de Pretoria et une kiné m’a pris en charge. J’ai dû mettre du glaçon pendant 15 minutes toutes les heures. Elle m’a fait un strapping. Samedi, je ne pouvais rien faire et je n’ai même pas pu faire une reconnaissance du parcours vélo avant la course. Je ne pensais pas être capable de m’aligner le lendemain (hier). Mais je me suis dit que je prendrais quand même le départ et j’arrêterais si cela faisait trop mal », confie Valéry de Falbaire.
Hier donc, il se jeta dans la bataille. En natation où il ressentit une petite gène, il parvint à limiter les dégâts en émergeant à 15 mètres du groupe de tête. Il se retrouva par la suite dans le deuxième groupe de l’étape cycliste avec quatre autres concurrents, relate-t-il. « On a bien roulé mais on a concédé un peu de temps sur les premiers. Dans mon groupe, il y avait un Hongrois, un Belge et un Sud-Africain. »
Plus loin, dans l’étape finale de la course à pied, il parvint à lâcher le Belge sans pour autant rester collé au Hongrois. Il termina sa course en 7e position alors qu’il était classé 9e Africain.
« Ce n’est pas mal. Je bats aussi l’Égyptien Omar Nour et l’Américain Colin Obrady. Les deux m’avaient battu à Troutbeck », rappelle-t-il. Il termina en 2h02 et se dit plutôt content de sa course, « surtout que je ne pensais pas pouvoir terminer. »
Sa prochaine course est prévue cette semaine en Afrique du Sud. Il s’agit d’une épreuve de sprint qui sera la manche finale des BSG Energade Series. Un rendez-vous qui, dit-il, promet « puisque tous les Sud-Africains seront là et que je suis optimiste que le sprint m’avantagera. »