L’introduction du triathlon dans les disciplines des 9es Jeux des îles de l’océan Indien prévus en 2015 à La Réunion est toujours d’actualité. La Ligue réunionnaise, les Fédérations malgache, seychelloise et mauricienne sont tombées d’accord pour organiser dès juillet prochain la première des quatre manches d’un triathlon de l’océan Indien. Une initiative qui vise à rendre plus populaire la discipline dans l’optique du rendez-vous de 2015.
Il échouera à Madagascar d’abriter la première manche à Nosy Be à Tana. Puis, ce sera au tour de La Réunion de prendre le relais à St Leu courant octobre, alors que les Seychelles devraient organiser la 3e manche en septembre. Enfin, Maurice organisera la 4e et dernière étape du circuit vers le 16 décembre au Morne. Celle-ci remplacera la dernière étape de Coupe d’Afrique qui n’aura pas lieu cette année en raison de l’organisation des championnats d’Afrique à Maurice le 31 mars, nous dit Alain St Louis, secrétaire de la FMTri.
La mise en place de ce circuit de l’océan Indien a été décidée le 4 février dernier lors de l’assemblée générale de la Fédération Française de Triathlon (FFT) qui se tenait à St-Denis en présence d’environ 150 membres et représentants des Ligues françaises et d’Outremer.
Les fédérations régionales situées dans cette partie de l’océan indien, dont Madagascar, Seychelles et Maurice, avaient également été invitées. Invitation à laquelle ont répondu le président de la Fédération malgache de triathlon, Pierre Roaelina, et Alain St Louis. Pierre Roaelina avait déjà présidé le Comité olympique malgache et la Fédération de natation malgache.
La fédération seychelloise n’était par contre pas représentée, « mais nous sommes tous partants avec l’idée de lancer ce circuit », soutient Alain St Louis. C’est le président du Comité régional olympique et sportif de La Réunion, Jean-François Beaulieu, qui a trouvé bonne l’idée de promouvoir à la façon d’un circuit le triathlon de l’océan Indien pour susciter l’engouement au fur et à mesure que se rapprochera l’échéance des Jeux des îles. Le choix final des disciplines pour les 9es Jeux sera, pour rappel, effectué en février 2013.
Cette rencontre entre les dirigeants des trois îles présentes dont la présidente de Ligue réunionnaise, Françoise Huot Jean-Maire, a aussi été l’occasion d’évoquer les difficultés qui existent dans la zone. Si La Réunion, Maurice et Madagascar sont considérées comme les îles les plus avancées dans la discipline, les Seychelles ont besoin d’être plus soutenues. Ce que fait la fédération mauricienne depuis que la discipline a été présentée à titre démonstratif à Mahé en août dernier, rappelle Alain St Louis.
Déjà membre de l’Union africaine de triathlon (ATU) depuis deux ans, Madagascar est dans l’attente, tout comme les Seychelles, d’une affiliation auprès de la fédération internationale. L’organisation plus fréquente de compétitions favorisera plus rapidement leur adhésion.
Par contre, la Ligue Réunionnaise de Triathlon a obtenu son affiliation auprès de la l’ATU et pourra donc désormais participer aux Championnats d’Afrique. Elle obtenu sa reconnaissance toujours le 4 février dernier lors de l’AG de la FFT.