La course de sélection, courue dimanche au Morne en vue du triathlon réunionnais de la Rivière-des-Roches, St-Benoît, (4 mars) a permis à Matthieu Mamet d’effectuer une bonne mise en jambes avec les minima à la clé (1h07). En effet, le junior de 17 ans a passé le test en bouclant la triple distance (750 m natation, 20 km vélo, 5 km course à pied) en 1h03’29. Matthieu Mamet est le seul à avoir réussi les minima lors de cette compétition tenue sur le plan d’eau situé devant l’hôtel Embafiloa pour la partie aquatique alors que les deux autres étapes ses sont courues sur la route du littoral qui bordent la plage du Morne. Cette course servait également de préparation aux championnats d’Afrique qui arrivent le 31 mars au même endroit. Elle s’est déroulée en présence du coach roumain Daniel Nistoroiu, qui est là depuis trois semaines. Trois jeunes, qui sont à la base des nageurs mais qui se sont mis tout récemment au triathlon, se sont d’entrée mis en évidence en durcissant la course dans l’eau. Parmi eux on retrouvait Laurent l’Entêté, crédité de 11’51 derrière un autre jeune qui émergea en tête en 11’33, tandis que le troisième concurrent était crédité de 12’13. Matthieu Mamet comptait alors un peu moins d’une minute de retard (0’55) sur le premier à la sortie de l’eau. Mais une fois l’étape vélo entamée, le vainqueur chez les juniors allait prendre la course en main. « Laurent l’Entêté était toujours là, mais j’ai finalement pu le semer peu après la mi-course », dira Matthieu Mamet qui, il faut le dire, restait nettement au-dessus du lot dans sa catégorie depuis plus d’une année. Mais les choses devraient changer dans pas longtemps, estime-t-on dans le giron, avec l’arrivée des jeunes néophytes. « C’est vraiment très motivant de pouvoir compter sur ces jeunes surtout en natation. Mais j’ai déjà fait mieux que le temps que j’ai réalisé aujourd’hui (dimanche). Je ne suis pas encore à mon meilleur niveau, mais la forme est là en course à pied », souligne Matthieu Mamet. Il n’oublie pas de remercier le TFES et l’ancien DTN Pascal Auger de leur soutien. Il compte intensifier sa préparation en natation par le biais d’une semaine et demie de stage qu’il passera avec l’ex-nageur de l’élite nationale Gaël Adam, « pour retrouver la forme », a-t-il également indiqué. « Je compte profiter de mes deux semaines de vacances scolaires pour me concentrer sur la natation. » Matthieu Mamet prévoit de monter de catégorie « au milieu de 2013 ou vers la fin pour passer en U23. » Mais pour l’instant, il se maintiendra en U17-19, a-t-il ajouté. Emilie Ng Foong Po s’est avérée la meilleure en junior U17 filles. Elle a bouclé son parcours en 1h15’51. Laurent L’Entête a terminé 2e juniors en 1h10’27 devant Samuel Mariette, qui réalisa une belle remontée dans la partie pédestre pour finir 3e juniors en 1h10’55. Dans la course des U23 et seniors hommes et en l’absence de Valéry de Falbaire, forfait pour cause de maladie, c’est Jason Minerve qui s’est imposé. Ils n’étaient que trois concurrents au départ de ces catégories avec Julien Agathe (U23) et Benoît Girodeau (seniors). Mais ces résultats sont pour l’heure officieux, les résultats officiels étaient toujours attendus ce matin. Quant au coach Roumain Daniel Nistoroiu, 32 ans, il restera pour encore trois semaines avant de rentrer. Il est actuellement entraîneur national de la Fédération roumaine de triathlon, poste qu’il occupe depuis sept ans. Il estime que Maurice détient quelques bons éléments chez les juniors et que d’ici deux ces derniers seront parmi les meilleurs en Afrique. « Ils ont un bel avenir et ont besoin de plus d’entraînements et d’expérience. Toutefois, il y a peu de coaches et tous sont des volontaires. Mais il y a ici une bonne équipe fédérale qui travaille. Ici vous avez des jeunes talentueux et cela pourrait me tenter de revenir travailler avec eux. Pour l’heure, ils vont poursuivre le programme d’entraînement que je leur ai établi. Je suivrai leur progression via internet et à travers les coaches mauriciens qui effectueront le suivi après mon départ. S’ils s’entraînent pleinement pendant un an en suivant leur programme, vous verrez les résultats l’an prochain. » Daniel Nistoroiu s’est mis au triathlon après douze ans de natation. Il compte une participation à la finale des championnats d’Europe de triathlon. Mais en 2001, un accident aurait pu lui coûter la vie quand il fut renversé par une voiture devant sa maison. Il mit alors fin à sa carrière pour devenir coach. Parmi les jeunes qu’il entraîne figure depuis trois ans la Roumaine Stephanie Ion, 20 ans, qui se préparent pour les JO de Rio.