Le triathlète mauricien Matthieu Mamet a eu l’occasion de parfaire son entraînement recemment en France où il a passé trois semaines dans la région du Puy-en-Velay en Haute-Loire. Il a participé à trois compétitions et a entregistré son meilleur résultat à La Tour d’Auvergne où il fut victorieux dans sa catégorie (U17) et se classa 3e au scratch. C’était son premier podium en France.
Ce stage survint après son passage aux Championnats d’Afrique tenus le 3 juillet à Maputo au Mozambique où Matthieu Mamet avait remporté la médaille d’argent chez les juniors. Lors de sa première sortie le 10 juillet au Puy, il termina 4e au classement général sur une centaine de concurrents. Troisième à la sortie de l’étape aquatique (750 m), il allait cependant souffrir en vélo (25 km) avant d’échouer au pied du podium à l’issue du parcours pédestre. Il y réalisa le 2e meilleur temps sur 5 km. La victoire est revenue à Vincent Stragapede, tenant du titre et un des meilleurs triathlètes de D2, devant Fabien Combaluzier qui évolue pourtant en division 1 (Versailles).
« Le parcours vélo était très sélectif car il y avait beaucoup de dénivelés. J’ai aussi souffert à cause de l’altitude puisque nous nous trouvions à 1200 m et 1400 m. Même si j’avais les moyens de mieux faire, je suis cependant satisfait de ma place car c’était mon premier triathlon en montagne », explique Matthieu Mamet.
Une semaine plus tard à La Tour d’Auvergne, le Mauricien monta cette fois sur le podium au terme d’une course disputée dans des conditions exécrables. Il termina 3e au scratch sur un champ de 80 partants et premier chez les cadets. « Ce fut la course la plus dure que je n’aie jamais faite. Il pleuvait et il faisait entre 6 et 7°C. Je sors 4e de l’eau et je rattrape mes adversaires à vélo et prends la tête de la course dans les premières montées sur quelques kilomètres. Mais dans la descente, rendue dangereuse par le froid et la pluie, je me fais doubler car je roule prudemment ayant fait une chute quelques jours auparavant durant un entraînement. J’attaque la course à pied en 4e place à 50” de la tête de course et termine finalement 3e, mon premier podium en France », relate Matthieu Mamet. C’est le champion du monde de triathlon handisport, Yannick Bourseaux, qui s’adjugea le titre devant Anthony Ceretta.
Enfin, dans le sprint d’Angers qui accueillait 300 concurrents le dimanche 24 juillet, Matthieu Mamet prit la 13e place au scratch tout en s’imposant chez les cadets. C’était de loin la course la plus relevée avec la participation de plusieurs grosses pointures de la discipline, confie-t-il. Seulement 29e à la sortie de l’eau, soit à 1’30 de la tête de course, il allait effectuer une belle remontée en vélo pour y signer le 10e meilleur temps. Il réussit à réduire l’écart à moins de 1’00 avant d’attaquer la partie de course à pied. Il poursuivit sa remontée pour terminer avec le 11e temps. La course a été remportée par Felix Duchampt, un des meilleurs espoirs français, devant Thomas Bérenger et le Britannique James Lock.