Arrivée en force depuis deux jours, l’Afrique du Sud devrait une nouvelle fois dominer la scène dans les championnats continentaux de triathlon qui polarisent l’attention ce matin au Morne.
L’événement phare que Maurice abrite pour la 4e fois depuis 2000 verra en action les champions en titre Elite, Kate Roberts et Richard Murray, ainsi qu’une horde de prétendants aux dents longues, surtout en cette année olympique où les deux lauréats seront automatiquement assurés d’une place à Londres cet été (27 juillet-12 août). Et c’est dans ce contexte très particulier que les Mauriciens vont essayer de tirer leur épingle du jeu.
Une partie de la délégation sud-africaine a débarqué mercredi et l’autre jeudi avec à leur tête leurs champions continentaux. Autant dire que cette équipe composée de six hommes et quatre femmes ont eu le temps d’effectuer une reconnaissance du parcours qu’ils devraient relativement survoler, sauf déveine, ce matin à partir de 9h (hommes) et 9h10 (dames). Assisterons-nous à un véritable tir groupé des Springboks ?
Une prime équitable de $ 4 000 (?Rs 120 000) est mise en jeu dans les deux catégories. Richard Murray, 23 ans, avait prouvé toute sa valeur en enlevant en août dernier une étape de Coupe d’Europe à Brasschaat face à des adversaires tout aussi puissant dont le champion du monde 2007, l’Allemand Daniel Unger.
Le mois suivant à Maputo, Mozambique, Murray conquit le titre de champion des Jeux d’Afrique en volant la vedette à des grandissimes favoris tels ses compatriotes Erhard Wolfaardt, triple champion d’Afrique en 2006, 2010 et 2009, et Hendrik De Villiers, couronné en 2008. À ce lourd palmarès s’ajoute aussi un double titre mondial remporté chez les juniors en duathlon en 2007 et 2008. Il faudrait être vraiment fort pour lui faire de l’ombre au Morne aujourd’hui.