La première série de votes dans le secteur du transport en commun, pour se prononcer sur les recommandations de la National Remuneration Board et des éventuelles actions industrielles à adopter, a tourné à l’avantage des syndicalistes. Le premier round tenu hier au sein de la Triolet Bus Service (TBS) a en effet vu un vote massif en faveur des points susmentionnés.
Selon les recoupements d’informations, 99% des votants se sont ainsi exprimés en faveur de l’application des recommandations du NRB, dont une hausse salariale de 7 à 34%, et pour que le corps syndical prenne des actions industrielles appropriées pour forcer la mise en application de ce rapport. Au total, quelque 608 travailleurs se sont présentés aux urnes, représentant donc 82% de la “work-force” – au nombre de 743 –, comprenant les travailleurs affectés dans le département administratif et qui ne sont pas représentés par le syndicat. Les détails des résultats indiquent que 602 personnes ont voté pour et deux contre, tandis que 4 bulletins ont été annulés.
L’exercice de dépouillement des bulletins s’est tenu hier après-midi au siège de la General Workers Federation, à Port-Louis, suite à deux jours de votes qui, eux, se sont déroulés au siège de la TBS. Dans le camp des syndicalistes, soit le tandem Union of Bus Industry Workers–General Workers Federation, on affiche clairement la satisfaction concernant cette participation massive et, surtout, ce vote quasi unanime en faveur de ces deux points. « Ce vote démontre clairement la volonté des travailleurs de ne pas se laisser faire par les manoeuvres patronales et ministérielles. La colère des travailleurs s’intensifie, surtout avec les tergiversations du ministre du Travail Shakeel Mohamed concernant ce dossier. Valer di zour, travayer pa kone kot zot ete ! » dit Ashok Subron au Mauricien.
Alors que les syndicalistes de la GWF et de l’UBIW s’interrogent de plus en plus sur les motivations du ministre du Travail d’avoir renvoyé le premier rapport au NRB, la mobilisation se poursuit pour les prochains rendez-vous devant les urnes prévus la semaine prochaine, et plus exactement les 22 et 23 juillet, où ce sera cette fois au tour des employés de la RHT Bus Service Ltd de passer au vote. Dans les prochaines semaines, soit jusqu’au 2 septembre, les travailleurs de la MBT Transport Ltd, de l’UBS Ltd et de la CNT seront engagés dans le même exercice.