La victime a reçu plusieurs coups de cutter au dos et à la main

L’état de santé d’un récidiviste de 34 ans est jugé sérieux à la suite d’une agression commise à l’arme blanche par un malfrat mercredi après-midi à Triolet. C’est aux alentours de 15h30 que la police de la localité a reçu une requête concernant un cas de « perturbation » à Cité Mère Teresa. Des équipes du poste de Triolet, de la Divisional Supporting Unit (DSU) et de l’Emergency Response Service (ERS) se sont rendues sur place, où les policiers sont tombés sur le trentenaire qui lançait des pierres dans la rue et empêchait des passants de circuler. Le récidiviste était très violent et ne voulait pas obtempérer. Finalement, les policiers ont réussi à le maîtriser. Ils ont alors remarqué une profonde entaille sur son dos tachée de sang. Interrogé sur cette blessure, le trentenaire a avancé qu’un dénommé Tarun U., 43 ans, fiché à la police, l’aurait agressé avec un couteau à la suite d’une prise de bec.
Les policiers voulaient l’emmener au poste car il était recherché pour des cas de vol et menaces. Mais comme son état de santé empirait, il a finalement été transporté à l’hôpital du Nord où, après une intervention chirurgicale, il a été placé en salle. Il a ensuite été transféré à l’unité des soins intensifs après un scanner, son état de santé étant jugé critique. Une sentinelle a été placée à son chevet. Entre-temps, la police a mis la main sur le dénommé Tarun U. jeudi, lequel a longuement été interrogé. Ce dernier a ensuite été traduit au tribunal de Pamplemousses, où une accusation provisoire de “serious assault” a été logée contre lui. La justice lui a demandé de s’acquitter d’une caution de Rs 8 000 pour retrouver la liberté conditionnelle. N’ayant pu réunir la somme, il a été placé en cellule. L’enquête se poursuit sous la supervision de l’ASP Angeline.