Le Conseil des syndicats est en réunion d’urgence depuis 13 h 30 aujourd’hui au Jade Court à Port-Louis. Présidé par Toolsyraj Benydin, le conseil passe en revue les événements survenus à la suite du walk-out des confédérations syndicales lors des négociations tripartites du comité technique mercredi à Victoria House.
Les syndicats sont toujours en attente d’une réponse de l’hôtel du gouvernement à leur lettre envoyée au VPM et ministre des Finances. Dans cette correspondance, ils demandent à Xavier-Luc Duval de démentir officiellement qu’aucun chiffre n’a été arrêté concernant le quantum de la compensation salariale.
Le Conseil des syndicats devrait ainsi dégager aujourd’hui une stratégie pour passer à l’offensive. On laisse entendre que cette rencontre marquera le début d’une campagne de mobilisation dans les rangs des syndicalistes avec une assemblée des délégués syndicaux prévue incessamment.
« Nous avons un sentiment de mécontentement et un certain ras-le-bol. Les informations ne passent pas ! Pour l’instant, chaque instance fera son rapport et analysera la situation entourant cette affaire. Nous prendrons ensuite les décisions qui s’imposent… » a expliqué au Mauricien Radhakrishna Sadien, dont la confédération syndicale fait partie du Conseil des syndicats.
Le Conseil des syndicats réunit le National Trade Union Congress (NTUC), le Congress of Independent Trade Union (CITU), le Mauritius Labour Congress (MLC), la Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP), le Mauritius Trade Union Congress (MTUC) et la Confederation of Free Trade Unions (CFTU).