Dinesh Kumar Hurloll, un habitant de Trou-d’Eau-Douce âgé d’une trentaine d’années, dont la peine de trois ans de prison pour vol et entente délictueuse a été maintenue en cour d’appel, ne pourra faire appel devant le Judicial Committee du Conseil privé de la reine. Le Judicial Committee a conclu que « the application does not raise an arguable point of law ».
Après que Dinesh Hurloll, skipper de profession, ait été débouté en cour d’appel, ce dernier avait logé une demande pour obtenir l’autorisation de faire appel devant le Privy Council. Dinesh Hurloll avait été trouvé coupable sous quatre charges de vol et d’entente délictueuse en Cour intermédiaire. Le magistrat de la Cour intermédiaire lui avait infligé trois ans de prison à cet effet. Il s’en était remis à la Cour suprême pour contester la sentence. Son homme de loi avait soutenu en appel que son client avait coopéré avec la police dès le départ et avait donné le nom de tous ses complices pour les besoins de l’enquête. L’homme de loi avait également souligné que tous les objets volés avaient été retrouvés. Le recours aux travaux d’intérêt général avait été préconisé.
Toutefois, en cour d’appel, les juges Nirmala Devat et Bobby Madhub avaient rappelé que Hurloll était considéré comme « le leader de la bande » ayant organisé des vols et qu’il était celui « qui avait conduit ses complices vers leurs proies ». Les juges avaient ainsi estimé que la sentence imposée par le magistrat était en accord avec les dispositions de la loi et ont de fait maintenu la sentence de trois ans de réclusion.