Le décès de Rakesh Dayal, Rajkoomar Kowlessur et Pradeep Moolah, trois employés de l’aéroport, sème la panique chez les employés de l’aéroport. Survenue en l’espace d’un mois, la mort de ces trois personnes a créé à une véritable psychose parmi le personnel qui redoute pour sa santé. Rakesh Dayal est décédé des suites des complications dues à la grippe A(H1N1), alors que Rajkoomar Kowleessur est décédé d’une leptospirose, une maladie infectieuse transmise principalement par des rongeurs. Selon les explications du ministère de la santé, la mort de Pradeep Moolah serait, elle, due à des complications d’origine toxique. En présence de ces informations, les employés affectés à l’aéroport s’interrogent sur l’environnement dans lequel ils travaillent. D’autant que la direction de l’aéroport n’aurait pris aucune mesure de prévention pour éviter une propagation des virus. Si bien qu’aujourd’hui, des rumeurs de H1N1 ou de leptospirose circulent dès qu’un employé s’absente quelques jours en raison d’une grippe… Certains évoquant même d’autres décès à l’aéroport !
Les employés de l’aéroport ont peur. Ils craignent pour leur santé, estimant que les conditions dans lesquelles ils travaillent pourraient les exposer à des virus ou infections. D’ailleurs, ils associent le décès de trois des leurs, en l’espace d’un mois, à cette situation.
Rakesh Dayal, 35 ans, était employé de la Mauritius Duty Free Paradise Shop au moment où il a contracté le virus H1N1 qui a causé sa mort le 13 août. Deux jours après, Rajkoomar Kowlessur, dit Arvin, 29 ans, employé de Proguard Ltd et affecté à la MDFPS, mourait de leptospirose. Un mois auparavant, Pradeep Moolah, dit Vinayu, 33 ans, employé sur le chantier du nouvel aéroport, montrait, selon ses proches, les mêmes symptômes avant sa mort, le 17 juillet. Cependant, le ministère de la Santé, dans une déclaration à notre confrère Le Mauricien, parle, dans son cas, de complications d’origines toxiques. Pour ses proches, il aurait aussi été victime de leptospirose.