Le ministre des Infrastructures publiques s’est rendu une nouvelle fois, hier après-midi, sur le site de Terre-Rouge/Verdun Link road, lequel est fermé en raison des fissures notées sur l’autoroute depuis trois semaines. Au terme de plus d’une heure de visite, à analyser les différents segments de cette route longue de 22 km, Nando Bodha a déclaré sans ambages : « Les fissures s’amplifient sur les cinq couloirs. »
Si les travaux de la phase 2 ont débuté en janvier dernier au coût de Rs 800 millions, par Sinohydro, ils seront suspendus, le temps que les tests soient terminés. « Nous souhaitons comprendre ce qui a provoqué de telles fissures. L’eau est un facteur certes mais nous souhaitons déterminer la cause », a dit le ministre, avant de rappeler que le gouvernement a l’intention de trouver une solution permanente en prenant des mesures pour stabiliser ce site jugé dangereux.
Face au bouchon conséquent que cause la fermeture du tronçon Ripailles/Valton, le ministère des Infrastructures publiques et la Road Development Authority (RDA) étudient la possibilité de faire une déviation à 800 mètres de l’endroit effondré. Pour rappel, outre l’ouverture de Roche-Bois à la rue Farquhar aux heures de pointe le matin, une troisième voie est en construction au niveau de Riche-Terre au Quai D.