Des habitants de Trou-aux-Biches, soutenus par le conseil de village, protestent énergiquement contre un resto-bar accusé d’empiéter sur la voie publique à travers un projet d’extension de son commerce. Celui-ci est situé dans le complexe de l’ancien Aquarium de Maurice, à la jonction de la route côtière et Trio Road. Les piétons qui empruntent Trio Road sont contraints de marcher sur l’asphalte au péril de leur vie. Il nous revient que le promoteur aurait fait fi d’un Stop Order émis par le Conseil de District de Pamplemousses pour l’arrêt immédiat des travaux.
Selon les renseignements recueillis par Le Mauricien, le promoteur du resto-bar en question envisage d’étendre la petite terrasse de son restaurant en effectuant des travaux sur le trottoir sur une distance d’environ 6 à 7 mètres. Témoin de ses travaux, un groupe d’habitants de Trou-aux-Biches a réclamé des actions nécessaires par les autorités concernées et autres instances décisionnelles. Cela en vue d’intimer l’ordre au promoteur du Bar/Restaurant 1974 ou au propriétaire du complexe de l’ancien Aquarium pour la démolition de cette structure sur la voie publique. « Il est inadmissible et révoltant que le promoteur du Bar/Restaurant 1974 s’engage dans un projet d’extension en aménageant une terrasse carrément sur le trottoir », s’insurge un porte-parole des habitants de Trou-aux-Biches. Ceux-ci ont aussitôt alerté leurs conseillers de village et de district de Pamplemousses.
Jacky Alexandre, conseiller du village, dénonce avec force ce cas d’empiétement sur la voie publique : « Ce carrefour est très dense vu le nombre de véhicules qui y traversent à vive allure à longueur de journée et compte tenu de plusieurs commerces et espaces de loisirs qui s’y trouvent. Comme conseiller, je me sens très concerné par ce problème d’empiétement de la voie publique, d’autant que plusieurs villageois m’ont fait des doléances ». Les risques pour les piétons qui empruntent Trio Road sont réels, poursuit-il, car ces derniers sont obligés de marcher sur l’asphalte où circulent à vive allure des autobus et autres poids lourds en direction de Trou-aux-Biches. « Vu la présence d’une courbe dangereuse à cette jonction, les automobilistes risquent de heurter des piétons sans le savoir », explique Jacky Alexandre. Des habitants soulignent que cette région est fréquentée par de nombreux enfants. Cette partie de Trou-aux-Biches peut en effet être considérée comme un véritable « hot spot » en termes d’insécurité routière, vu le nombre de véhicules empruntant la route côtière.
Compte tenu de la pression des habitants, Jacky Alexandre dit avoir fait appel au conseiller de district Kiran Callichurn afin qu’il dépose une plainte au conseil de District de Pamplemousses en vue d’émettre un Stop Order au promoteur de l’établissement pour procéder à la démolition de sa structure en tôle et barres de fer.
Selon nos informations, un Stop Order a été émis par le conseil de District de Pamplemousses en début de semaine à la suite de plusieurs site visits au cours de ces deux dernière semaines par les officiers et cadre du Conseil de District. Malgré cette interdiction, le promoteur de l’établissement en question aurait poursuivi les travaux d’extension avec l’aménagement d’un muret de quatre rangées de blocs, selon les dires des habitants.
Sollicité pour une réaction, le président du conseil de District de Pamplemousses, Dhiraj Sookur, dit suivre l’affaire de près et annonce que cette collectivité envisage de recourir à la justice en poursuivant les gérants pour construction illégale.