Le restaurant du Pandit Sungkur, dont la construction sur une aire de stationnement de la plage publique de Trou-aux-Biches a été vivement contestée, se retrouve une fois de plus sous les projecteurs. Selon le ministère des Terres et du Logement, ce dernier n’aurait pas respecté la superficie octroyée, soit de quatre perches.
Opérationnel depuis moins d’une semaine, le restaurant du Pandit Sunkur, le Rittum Coffee, ne respecte pas les conditions de son permis de construction. A la suite des contestations du public à ce sujet, le ministère des Terres et du Logement et le Conseil de District de Pamplemousses ont fait un constat de visu et effectué une comparaison avec les plans initiaux. Une notice sera servie afin que le bâtiment soit réajusté selon les plans originaux. Dénonçant le rétrécissement de la plage publique de Trou-aux-Biches, Georges Ah Yan, membre de la Platform Sov Nou Laplaz, soutient qu’aucune concession ne devrait être faite envers les propriétaires. « Avec l’installation de ce restaurant sur la plage publique, les pique-niqueurs ont vu leur espace considérablement diminué. Si les officiers du ministère estime que le propriétaire n’a pas respecté les règlements, ils doivent lui demander de “pull-down” la partie qui dépasse la superficie autorisée », affirme le travailleur social. Et de lancer un appel pour que les autorités prennent les mesures nécessaires.
D’autre part, nous apprenons que les travaux concernant la construction d’une piscine dans cette même localité ont été stoppés. Cette construction, située sur un lopin de terre en face des résidences Balade, ne respectait en effet pas les règlements indiquant qu’une distance de 30 mètres doit être respectée avec les “High Water Marks”.