Alors qu’un verdict de culpabilité a été rendu en novembre 2014 dans le procès intenté à Aurore Gros-Coissy et Giantee Ramchurn pour trafic de Subutex, la sentence des deux accusées est toujours attendue. Hier, les avocats de la défense et ceux de la poursuite ont procédé à leur soumission.
Aurore Gros-Coissy et Giantee Ramchurn ont été reconnues coupables de trafic de Subutex devant la Cour d’assises en fin d’année dernière. Hier, la poursuite a fait part du fait que le délit dont elles ont été reconnues coupables est des plus sérieux et que la cour doit rendre une sentence qui concorde avec son importance. Citant plusieurs procès pour trafic de drogue à Maurice, la poursuite souligne que la peine d’emprisonnement dans ce genre de cas se situe entre 14 et 20 ans de servitude pénale.
Me Gavin Glover, l’homme de loi d’Aurore Gros-Coissy, s’est penché entre autres sur la quantité de cachets de Subutex, soit 1 673, trouvée dans les bagages de sa cliente, qui est minime comparé aux autres cas référés en instance judiciaire auparavant. L’homme de loi souligne aussi que sa cliente nie les faits qui lui sont reprochés, se disant innocente. Il ajoute que depuis son arrestation, elle n’a jamais refusé de coopérer avec la police et n’a à aucun moment rejeté la responsabilité sur qui que ce soit, y compris la coaccusée Giantee Ramchurn. Me Glover préconise ainsi une peine d’emprisonnement de 14 ans et une amende de Rs 100 000, ajoutant par ailleurs qu’il n’y avait pas de preuve démontrant qu’Aurore Gros-Coissy transportait la drogue pour une somme d’argent en retour.
Me Aswin Kandai, l’homme de loi de Giantee Ramchurn, a rejoint l’avocat de Gros-Coissy sur la sentence minimum préconisée par la loi. Sa cliente, dit-il, a un casier judiciaire vierge, a un emploi stable et a quatre enfants dont elle est la seule personne à pouvoir subvenir aux besoins. Giantee Ramchurn a passé près d’un an en détention, et Aurore Gros-Coissy près de trois ans.
La Française, qui avait été arrêtée à l’aéroport SSR le 19 août 2011 en possession de 1 673 cachets de Subutex, avait soutenu qu’elle n’était pas au courant de la présence des cachets dans ses bagages. Elle aurait été « piégée » par un ami de la famille, Tinsley Cornell, qui aurait dissimulé les cachets dans deux paquets de biscuits destinés à sa mère, chez laquelle elle devait séjourner à Maurice. Après l’arrestation d’Aurore Gros-Coissy, la police avait monté à une opération de livraison contrôlée qui a mené à l’interpellation de Giantee Ramchurn.