Un spectacle 100 % mauricien sera présenté par la Trup Satini le dimanche 24 mai lors de la deuxième édition du festival PassePortes, qui se tiendra au centre de conférences de Grand-Baie. Sur scène, Déborah Jubeau, Edeen Bhugeloo, Vinaya Burrel-Sungkur et Christophe St Lambert présenteront Minuit de Yusuf Khadel, mise en scène par Maëva Veerapen.
Minuit, c’est l’histoire d’un homme, interprété par Christophe St Lambert, condamné à la prison perpétuelle pour avoir commis plusieurs crimes. Au parloir, il reçoit la visite de plusieurs personnes dont Vinaya Burrel-Sungkur dans le rôle de sa femme, puis une journaliste en la personne de Déborah Jubeau et enfin le policier qui l’a arrêté, interprété par le jeune talent Edeen Bhugaloo.
Si le choix de la Trup Satini s’est porté sur Minuit, c’est pour son écriture exceptionnelle et ses dialogues intenses. “Il y a dix mille façons d’interpréter cette pièce en trois scènes. Minuit donne une liberté d’interprétation très rare au comédien et aux spectateurs”, souligne la comédienne Vinaya Burrel-Sungkur.
Éducatif v/s Créatif.
C’est après leur participation à la première édition du festival théâtral, en 2014, que les cinq amateurs décident de former la Trup Satini. “Satini parce que ça représente l’île Maurice. C’est un mélange de beaucoup de choses… Comme nous”, explique Maëva Veerapen. Selon le metteur en scène, qui est également à l’origine des Monologues du Vagin, ce festival est une très bonne opportunité pour les passionnés de théâtre, car c’est une facette artistique qui n’a pas été complètement explorée. Elle explique : “Nous avons un public curieux, à la recherche d’un théâtre de qualité. Après avoir travaillé dans cette industrie en Australie, je peux dire que les Mauriciens recherchent un théâtre qui porte à réfléchir. Pendant des années, nous avons mis l’accent sur le théâtre éducatif, il est temps d’émerger vers un théâtre plus créatif.”
Plateforme d’échange.
À quelques jours de leur représentation, les comédiens se disent prêts à explorer les différentes facettes de Minuit. Selon Déborah Jubeau et Christophe St Lambert, Minuit leur a permis de comprendre la psychologie humaine. “L’interprétation de cette pièce est une véritable école de pensée”.
Autre point important de ce festival pour les membres de la Trup Satini, c’est la possibilité de découvrir les autres troupes de la région africaine. “Nous ne savons pas ce qui se passe dans les autres pays de la région et grâce au festival PassePortes, nous pouvons rencontrer d’autres comédiens et nous avons la chance de découvrir leurs talents. Et pourquoi pas travailler ensemble ?” confie Maëva.