Le Trust Fund for Specialised Medical Care, qui gère le Cardiac Centre de Pamplemousses, dressera une liste nationale d’enfants atteints de cardiopathie congénitale. Le ministère de la Santé a l’appui du Dr Bernard de Geeter pour ce projet.
Le ministère de la Santé indique que la cardiopathie congénitale est une maladie qui survient à la naissance. Elle survient lorsque les vaisseaux sanguins situés à proximité du coeur ne se développent pas normalement avant la naissance. Les cardiopathies congénitales touchent environ 1 % des naissances et représentent la malformation congénitale la plus fréquente chez les nouveau-nés. Dans la plupart des cas, on ignore quelle en est la cause. Dans d’autres cas, indique le ministère, les infections virales, comme la rubéole, ou certaines maladies héréditaires, comme le syndrome de Down, ou encore la consommation excessive de drogues ou d’alcool durant la grossesse jouent un rôle déterminant. Grâce aux importantes percées médicales au Canada et dans le monde, le taux de survie des enfants atteints de cardiopathie congénitale s’est grandement amélioré. Il y a 60 ans, à peine 20 % des nouveau-nés atteints de malformations cardiaques complexes atteignaient l’âge adulte. Aujourd’hui, plus de 90 % d’entre eux l’atteignent, y compris ceux qui souffrent de cardiopathies congénitales complexes.