Diamond Light qui retrouve son meilleur niveau et qui domine nettement les favoris. On connaît maintenant le vainqueur de la course préparatoire en vue du Maiden. Sur ce qu’on a eu l’occasion de voir, il faudra être bien fort pour l’empêcher d’accrocher la plus prestigieuse course du calendrier à son palmarès. Et il entrera aussi dans l’histoire comme étant celui qui aura gravi le plus d’échelons au Champ de Mars. On l’avait trouvé en progrès, mais on pensait qu’il serait au top le 6 septembre prochain.
On se souvient que Diamond Light avait dû déclarer forfait pour le Ruban Bleu la saison dernière, quand des traces de sang avaient été trouvées dans sa trachée. Il avait effectué sa rentrée encourageante sans toutefois confirmer lors de la 14e journée. Rye Joorawon devait nous confirmer que le cheval n’était pas celui qu’il avait déjà eu l’occasion de monter. Il était dans une forme améliorée et on avait aussi trouvé qu’au niveau du handicap, il était avantagé par rapport à Skippyjon Jones, qui avait remporté deux courses depuis leur dernière rencontre.
Toujours est-il que Diamond Light se présentait comme un outsider au départ de cette course. Reste que ses adversaires devront bien se tenir car une quinzième victoire, la plus belle, pourrait bien se profiler à l’horizon pour ce compétiteur qui avait débuté sa carrière comme un inédit.
En ce qui concerne la course, elle fut lancée sur des bases élevées. Question pour certains de tester le stamina des autres, mais qui ont sans doute pu avoir un aperçu de ce que pourrait être le Maiden 2015. Vettel, avec les oeillères, démarra de travers avant d’être redressé par Jean-Roland Boutanive, qui remplaçait Jeanot Bardottier. Sollicité à fond, le hongre devait vite revenir sur Everest en parcourant un lap 200 (2000-1800m) en 10”30. Les 600 premiers mètres furent couverts en 35”56.
À cette allure, on se demandait déjà jusqu’où tiendrait le meneur. À vrai dire, on s’était déjà dit qu’il ne serait plus dans le coup à 600m de l’arrivée. De plus, on serait tenté de se demander si en adoptant cette tactique Vettel a réellement couru ses chances. Ce sera aux Racing Stewards de l’établir. Sur sa lancée, il avait pas moins de sept longueurs au passage du but pour la première fois.
On vit que Love Struck était souvent sollicité pour ne pas perdre contact avec Everest ou pour lui mettre la pression. Ice Axe progressa à partir du début du passage du dernier virage pour la première fois pour se positionner à l’extérieur de Skippyjon Jones. Bastille Day précédait Top Jet et Diamond Light avait laissé la dernière position à Greys Inn Control.
Si le rythme baissa quelque peu en tête de montée, le tempo resta néanmoins d’un bon niveau avec 12”95 et 12”71 entre les 1400m et le Tombeau Malartic. Vettel accéléra à nouveau avant d’être rejoint à 600m de l’arrivée. Everest le doubla facilement à 400m du but. On croirait même que le gris était au point mort vu que le meneur n’avait plus de jus.
Love Struck fit ce qu’il put et Skippyjon Jones s’amena lui aussi. Mais un turbo avait été lancé à l’extérieur. On vit la casaque jaune de Diamond Light briller de mille feux dans la ligne droite. Ses adversaires ne virent que du feu tant la domination de ce cheval était outrancière, avec à la clé une quatorzième victoire au Champ de Mars.
Skippyjon Jones fut relégué à environ quatre longueurs. Everest concéda un retard de plus de six longueurs. Top Jet était encore plus loin. On avait pu avoir une idée plus précise sur le stamina des engagés et il ne fait pas de doute que seul Diamond Light peut aller jusqu’au bout de 2400m et ce sera à Bulsara de contester sa supériorité.
 
Les autres courses
Triplé de David et retour gagnant de Bhaugeerothee

1. Il fallait choisir entre les deux chevaux les mieux placés à l’échelle des valeurs pour trouver le gagnant. Finalement, celui qui l’emporta, Cinchona, avait couru dans une course de benchmark 36 à sa dernière sortie, tandis que le second à l’arrivée, Lividus, avait couru dans une épreuve de benchmark 41. Dès la partie initiale de la course, on sut que le favori Ambassador Rex éprouverait des difficultés pour bien terminer, étant contraint de faire les extérieurs. Lividus, par contre, était idéalement placé dans le dos du meneur Obama. Par la suite, Cinchona parvint à trouver une position à la corde. Roman Express n’était pas loin. Par contre, Ice Trigger, Dust In The Wind et Wind Power étaient nettement décrochés. Obama put faire à sa guise à l’avant et n’avait pas encore dit son dernier mot. On pense que Daniel Moor n’aurait pas dû répondre à l’attaque d’Ambassador Rex et aurait dû deviner que cet adversaire n’avait plus de jus. En quittant la lice, il libéra le passage pour Cinchona, qui ne se fit par prier pour le dominer dans les derniers mètres. High Accolade eut le meilleur sur Tiger Master et Obama dans la lutte pour la troisième place. Rulerofmyheart saigna à l’issue de la course.