La signature, hier, à Istanbul, d’accord de libre échange (Free Trade Agreement) entre Maurice et la Turquie a été qualifiée d’événement historique qui ouvre la voie à une coopération approfondie entre les deux pays. Les deux États estiment que ce FTA débouchera sur un accroissement des échanges et se sont fixé un objectif de 100 millions de dollars (autour de Rs 3 milliards) d’ici deux ans, soit presque le double de la valeur actuelle. Les autorités turques ont annoncé l’installation d’une antenne de la Turkish International Development Agency (TIDA) à Maurice pour soutenir le développement du pays ainsi que le projet d’ouverture d’une ambassade.
« We have just signed a historic agreement today. The FTA represents a milestone in the relations between our two countries and it is also a crucial step in implementing what we expect to be a major new chapter in our bilateral relationship », a déclaré Arvin Boolell, ministre des Affaires étrangères, dans une allocution suivant la cérémonie de signature du FTA, et ce en présence du ministre de l’Economie de la Turquie, Zafer Caglayan, qui a paraphé le document pour la partie turque. De hauts officiels du gouvernement turque dont Murat Yapici, directeur général du Commerce, au ministère de l’Economie, ainsi qu’une délégation mauricienne comprenant, le directeur de l’International Trade Division, Assad Bhuglah, et le secrétaire général de la Chambre de Commerce et d’Industrie, Mahmood Cheeroo, étaient également présents.