Photo d'illustration

L’administration rodriguaise passe à l’offensive. Tous les conteneurs en provenance de Maurice doivent nécessairement être désinfectés avant d’arriver dans l’île.

Ainsi en a décidé la Commission de l’Agriculture de Rodrigues dans le sillage de la découverte de l’insecte Tuta Absoluta à Maurice. Celui-ci est susceptible de ravager principalement les champs de pomme d’amour à Maurice.

Si cet insecte n’a pas encore fait des dégâts à la production de la pomme d’amour à Maurice, les autorités rodriguaises veulent s’assurer qu’il ne fasse pas son apparition dans l’île car susceptible d’affecter la production du piment, de la pomme d’amour, des poivrons ainsi que de l’aubergine.

La Commission de l’Agriculture de Rodrigues a déjà  transmis une correspondance aux autorités mauriciennes pour que tous les conteneurs soient désinfectés. Les autorités rodriguaises ont raison de croire qu’il y a suffisamment de contrôle au niveau des avions mais pas assez au niveau du mouvement maritime. Ils pensent que pour éviter toute prolifération de cet insecte, tous les légumes importés de Maurice doivent nécessairement être accompagnés d’un certificat phytosanitaire.

À Maurice, les autorités pensent que les insecticides que les planteurs utilisent dans les champs sont assez efficaces pour lutter contre ce ravageur. Cependant, les planteurs sont invités à rapporter tout cas suspect au Food and Agricultural Research Extension Institute (FAREI). Un service de contrôle est déjà mis en place pour le contrôle de cet insecte. Pas moins de 80 pièges ont été placés dans les champs. Ces insectes, la plupart des mâles, ont été détectés sur quinze sites de production à Maurice.