TOKYO, JAPAN - OCTOBER 7: Both the Houston Rockets and Toronto Raptors take a group photo during the NBA Cares Special Olympics Unified Clinic part of the 2019 NBA Japan Games at a training facility on October 7, 2019 in Tokyo, Japan. NOTE TO USER: User expressly acknowledges and agrees that, by downloading and/or using this Photograph, user is consenting to the terms and conditions of the Getty Images License Agreement. Mandatory Copyright Notice: Copyright 2019 NBAE Garrett W. Ellwood/NBAE via Getty Images/AFP

La NBA et les Brooklyn Nets ont brusquement annulé un événement prévu mardi à Shanghai, le championnat nord-américain de basket étant dans la tourmente en Chine après un tweet du directeur général des Houston Rockets soutenant les manifestants hongkongais.

Des joueurs des Nets, le propriétaire taïwano-canadien de l’équipe Joseph Tsai et des dirigeants de la NBA Chine étaient attendus à une opération de promotion à Shanghai avant des matches d’exhibition contre les Los Angeles Lakers cette semaine.

Mais la NBA Chine a envoyé un court communiqué aux médias deux heures avant le début programmé de l’événement, annonçant qu’il était annulé. Les organisateurs n’ont pas donné d’explication.

Les représentants de la NBA n’avaient pas répondu dans l’immédiat à une demande de commentaire de l’AFP, notamment pour savoir si les matches prévus cette semaine seraient maintenus.

La crise a commencé vendredi lorsque Daryl Morey, le directeur général des Houston Rockets, a posté sur Twitter un appel à soutenir les manifestants de la région autonome chinoise de Hong Kong (sud), qui exigent, parfois avec violence, davantage de libertés.

La Chine, très sensible sur les questions de souveraineté, a aussitôt réagi. La chaîne d’Etat CCTV a notamment annoncé qu’elle ne retransmettrait plus les matches du club texan et plusieurs sponsors ont menacé de rompre leurs liens avec lui.

Dans un communiqué publié au début de la polémique, la NBA a reconnu que le point de vue de M. Morey avait « offensé tant de nos amis et fans en Chine, ce qui est regrettable ».

Cette position a ulcéré certains élus américains qui ont accusé les dirigeants du championnat de plier devant Pékin afin de protéger leurs intérêts sur le lucratif marché chinois.

Le propriétaire des Nets, Joseph Tsai, milliardaire taïwano-canadien, a expliqué lundi dans un message pourquoi le tweet de Daryl Morey était selon lui intolérable pour la Chine et les Chinois.

« Le problème est que certains sujets constituent des problèmes intouchables dans certains pays, sociétés et communautés », a écrit sur Facebook le co-fondateur du géant chinois du commerce en ligne Alibaba.

Les Nets sont censés affronter les Lakers jeudi à Shanghai (est), puis samedi à Shenzhen (sud).

Deux équipes de NBA viennent en Chine chaque année pour disputer des matches d’avant-saison.

dma/ehl/bar/cf