À moins de quatre jours de la partielle à Belle-Rose/Quatre-Bornes, le leader de la Reform Party, Roshi Bhadain a, lors d’un congrès, mercredi, à la foire de Belle Rose, tiré à boulets rouges sur les leaders rouges et leurs amis. Il a ciblé Navin Ramgoolam et Rama Sithanen, mais n’a pas oublié son adversaire Arvind Boolell. Il a exhorté à ce que la pourriture soit  écartée du pouvoir. Il a demandé aux électeurs d’en finir avec cette génération de dinosaures qui ne veulent le pouvoir que pour leurs propres intérêts. Mais il se dit prêt à céder sa place si telle est la volonté du peuple. Il a rappelé que dès le lendemain des élections, les fossoyeurs de la ville, ceux qui vont installer le métro léger vont investir la ville pour la défigurer.

Pour sa part, Jack Bizlall a fait un appel pour que les Quatre-bornais remplissent leur devoir civique au centre municipal Nelson Mandela à l’avenue Berthaud. Il attend le résultat avec impatience pour savoir si cette élection prône le statu-quo ou va constituer une nouvelle dynamique de référence pour l’ensemble du pays. Jack Bizlall a dénoncé les énormes moyens financés utilisés par certains dans cette élection alors que son parti n’a dépensé que Rs 125,000. Le candidat du Muvmen Premye Me a également fait une sortie contre la commission électorale du fait qu’elle ne reconnaisse seulement la nouvelle carte d’identité nationale pour s’inscrire à une élection.