Photo illustration
  • Le ministère de la Santé évoque un cas importé
  • Un exercice de fumigation effectué comme mesure préventive

Un nouveau cas de fièvre dengue a été recensé le week-end dernier et, cette fois, à Morcellement Anna, Flic-en-Flac. Selon nos recoupements, il s’agit d’un cas importé, c’est-à-dire que le patient a contracté la maladie lors d’un voyage à l’étranger. Le ministère de la Santé a procédé à un exercice de fumigation dans le quartier où habite le patient hier en fin d’après-midi. Selon un préposé du ministère, c’est un cas isolé et « il n’y a aucune raison de paniquer ». Il nous revient que le ministère de la Santé a récemment recensé deux cas importés de fièvre dengue.

Des habitants de Flic-en-Flac ont été intrigués hier par la présence des officiers du ministère de la Santé à Morcellement Anna. Vêtus de combinaisons spéciales et bien équipés, ils s’apprêtaient à effectuer un exercice de fumigation dans les parages. Toutefois, ils n’ont rien voulu communiquer aux habitants mais ces derniers se demandaient s’il ne s’agissait pas d’un cas de dengue recensé dans leur quartier.

En effet, des sources du ministère de la Santé ont bien confirmé qu’un habitant de Morcellement Anna a été atteint de la fièvre dengue pendant le week-end et qu’il n’aurait pas contracté le virus à Flic-en-Flac mais à l’étranger. « Nous avons effectivement recensé deux cas importés tout dernièrement, dont l’un des deux patients est un habitant de Flic-en-Flac. Le patient a dû importer la maladie alors qu’il était en voyage à l’étranger. Son cas a été confirmé par le système de surveillance mis en place à l’aéroport. Donc, dès que le ministère reçoit les premières informations des officiers affectés à l’aéroport, il prend les dispositions nécessaires pour effectuer un exercice de fumigation dans l’endroit où habite le patient. Nous avons recensé plusieurs cas importés de cette manière. Les patients recevront les soins dans des cliniques », affirment nos sources.

Et d’ajouter que la situation n’est toutefois pas alarmante à Flic-en-Flac. « C’est un cas isolé et le patient a été directement admis dans une clinique pour recevoir les soins appropriés. Il n’a pas été en contact avec ses proches ni avec d’autres habitants de l’endroit. Cet exercice de fumigation à Morcellement Anna n’est qu’une mesure préventive. Il n’y a aucune raison de paniquer », expliquent nos sources.

À ce jour, le ministère de la Santé a recensé 128 cas de la fièvre dengue à Maurice, dont 50 à Vallée-des-Prêtres, 16 à Cité La Cure, 48 à Roche-Bois et deux cas importés. Nos sources précisent que le nombre de cas de dengue à Roche-Bois est en hausse.