Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, semble jouer au jeu du chat et de la souris avec la presse. Annoncé ce matin à Moka lors d’une cérémonie de la Tamil Federation, le chef du gouvernement devait informer tardivement dans la matinée qu’il ne ferait pas le déplacement.

Plus tard dans l’après-midi, à l’occasion de la réunion de la Task Force sur Maha Shivaratree, seuls les photographes ont été autorisés à pénétrer le Lunch Room de l’Assemblée nationale, où se tenait ladite réunion. Puis, à la venue du Premier ministre, ils n’ont eu qu’une petite minute pour le prendre en photo avant d’être placés dans une salle adjacente. Et d’être rejoints par les journalistes, le temps que ce tienne la réunion en « confidentialité ».

Une fois les travaux achevés, Pravind Jugnauth s’est empressé de se diriger vers Ebène, évitant dès lors tout contact avec les journalistes, de même que leurs questions.

A Ebène cette fois, où la Cyber Tower a été rebaptisée Shri Atal Bihari Vajpayee, le Premier ministre a finalement accepté de se confier à la presse. Mais pas question d’aborder l’affaire MedPoint, première question qui lui a été adressée. Pravind Jugnauth a simplement déclaré attendre le jugement. A la place, il a évoqué d’autres sujets d’actualité, dont l’accident fatal de Mapou.

Soulignons que le jugement du Privy Council pourrait avoir des conséquences désastreuses sur le plan politique pour Pravind Jugnauth, à environ un an des élections générales.