Jugé coupable de l’agression mortelle de Vissal Bunjhoo le 24 août 2003, Satyajeet Ramkalawon, un laboureur aujourd’hui âgé de 55 ans, a été condamné hier à deux ans de prison par la magistrate Nadiya Dauhoo. La sentence a été suspendue pour étudier la possibilité que l’accusé fasse des travaux communautaires à la place.

Cette condamnation intervient 15 ans après les faits, car de 2007 à 2016, il n’y avait aucune trace du dossier après l’enquête préliminaire au tribunal de Flacq. Satyajeet Ramkalawon, âgé de 40 ans au moment des faits, avait été trouvé coupable d’avoir inf ligé des coups et blessures mortelles, sans intention de tuer, à Vissal Bunjhoo. Le délit avait été commis le 24 août 2003 à Mission Cross Road, Bon-Accueil.

Cependant ce n’est que le 13 juillet 2016 que l’affaire a été déposée en cour intermédiaire. Le dossier avait atterri au bureau du DPP, le 28 septembre 2006, avec les conclusions du tribunal après l’enquête préliminaire. De 2007 à 2016, il n’y a aucune trace du dossier. L’ASP Luciano Gérard, enquêteur principal dans cette affaire, avait déposé en cour et fait ressortir que l’accusé avait fait des aveux et que ses déclarations avaient été recueillies en présence d’un avocat. Son homme de loi, Me Ravi Rutnah, avait logé une motion d’abus de procédures mais la cour n’avait pas accédé à celle-ci, concluant que ceux responsables doivent être jugés par la cour.

Pour la sentence, cependant, la magistrate dit avoir pris en considération le fait que quinze ans se sont écoulés depuis cette affaire a éclaté et que la famille a dû attendre pendant toutes ces années. La cour a aussi pris en considération le fait que l’accusé a plusieurs problèmes de santé et doit subvenir aux besoins de sa famille.

La magistrate Nadiya Dauhoo a toutefois attiré l’attention sur le fait qu’une personne a perdu la vie et que même si le laboureur n’avait aucune intention de tuer, il aurait dû s’en remettre à la police et non pas « donner une correction à la victime ». Satyajeet Ramkalawon devra être de retour en cour le 10 septembre pour prendre connaissance du rapport du “Probation Officer”.