Presque un mois après son arrestation, le Français Abdella Mehrah, âgé de 24 ans, a été inculpé sous une accusation provisoire de trafic de drogue à la Bail and Remand Court mardi. La police l’avait appréhendé avec deux autres de ses compatriotes, à savoir Thierry Antonio Coelho (22 ans) et Serene Tiera (24 ans), dans un domaine à Grand-Baie avec Rs 6,7 M d’héroïne. Placé en observation et mis sous traitement médical, le premier nommé n’était cependant pas parvenu à restituer toutes les boulettes de drogue qui se trouvaient dans son estomac.

Après avoir subi un examen au scanner le 1er avril, il a finalement subi une intervention chirurgicale à l’hôpital Jeetoo pour extraire deux boulettes de drogue, qui étaient restées coincées dans une partie sensible de son estomac. Selon nos renseignements, Abdella Mehrah courait le risque d’une overdose. Heureusement pour lui, l’intervention s’est bien déroulée et les deux boulettes restantes, d’une valeur commerciale de Rs 6 000, ont été remises à l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU). L’interrogatoire du suspect devrait débuter à la levée du couvre-feu sanitaire.
La police avait appréhendé les trois Français, qui logeaient dans un domaine à Chemin Vingt-Pieds, Grand-Baie, le 14 mars dernier.

Deux jours plus tôt, les suspects avaient réussi à tromper la vigilance des autorités à l’aéroport après leur arrivée par le vol MK 015 en provenance de Paris. Sauf que la police avait par la suite obtenu des renseignements à l’effet que les trois hommes étaient en réalité des mules et agissaient pour des trafiquants locaux. 
L’équipe du sergent Mohun de l’Alpha Squad avait par conséquent débarqué dans la chambre 105 qu’occupaient les Français, où Antonio Coelho avait déjà restitué 14 boulettes d’héroïne, contre 8 pour Serene Tiera et 16 pour Abdellah Merah.

Les enquêteurs avaient également perquisitionné leur chambre et saisi leurs passeports, documents de voyage et trois portables. Les ressortissants français avaient ensuite été conduits à l’hôpital Jeetoo, à Port-Louis, où Antonio Coelho et Serene Tiera avaient chacun restitué trois boulettes, soit deux pour le premier et une pour le second. Ces derniers avaient pu quitter l’hôpital une semaine après.

Entre-temps, le surintendant Sharir Azima avait donné des instructions pour monter une opération de « controlled delivery » dans le domaine. Mais personne ne s’était présenté pour prendre livraison de la drogue. Antonio Coelho et Serene Tiera ont été placés en détention policière après leur inculpation pour trafic d’héroïne au tribunal de Pamplemousses. Abdellah Merah, lui, était toujours hospitalisé. La police a déjà passé au crible les portables des suspects, leur permettant notamment de relever des numéros de téléphone en France. L’enquête se poursuit sous la supervision du DCP Choolun Bhojoo.