afp.com/PHILIPPE HUGUEN

Un nourrisson de huit jours a succombé à une inflammation au domicile de ses parents à Camp Firinga à Pointe-aux-Sables, mardi 27 novembre.

Dans sa version des faits à la police, la mère, âgée de 30 ans a relaté qu’elle avait donné à boire à son bébé aux petites heures du matin avant de le recoucher. Ce n’est que le matin qu’elle a remarqué que son enfant, allongé sur le dos, ne respirait plus.

Alertées, plusieurs unités de la police se sont rendues sur les lieux. La boite de « lait en poudre » du bébé a été soumise aux officiers du SOCO pour examens.

L’autopsie pratiquée a révélé que le nourrisson est décédé suite à une “Endocarditis”, soit une inflammation causée par des bactéries.

Le médecin légiste ayant confirmé le décès de cause naturelle, la police a écarté toute thèse d’acte criminel ou de négligence dans cette affaire.

Les funérailles du nourrisson ont eu lieu ce mercredi.