Photo illustration. Photo@cetacesetfaunemarine

Un pêcheur a été tué mercredi par un requin à l’embouchure d’une rivière dans la commune de Sainte-Rose, à l’est de l’île de La Réunion, dans la première attaque meurtrière de l’année, a appris l’AFP de sources concordantes.

« Le pêcheur, au moment de l’attaque venait de rentrer dans l’eau avec cinq de ses compagnons » lorsqu’il a été happé, à moins de 5 mètres du bord, par un squale qui lui a arraché la jambe gauche », ont détaillé les pompiers de cette île de l’océan indien.

Cette attaque est « atypique », a souligné la gendarmerie, les requins s’attaquant plutôt aux surfeurs ou véliplanchistes.

La victime s’était immergée dans l’eau pour « récupérer des nasses à poisson » lorsqu’elle a été attaquée, ont précisé les gendarmes. Selon les premiers éléments, elle était venue pêcher le bichique, poisson convoité des Réunionnais et vendus à prix d’or.

« Ses compagnons l’ont immédiatement sorti de l’eau et lui ont prodigué les premiers soins mais la victime s’est vidé de son sang en moins d’une minute », a précisé le procureur de Saint-Denis de la Réunion Eric Tuffery.

« En état de choc, deux des cinq compagnons ont été hospitalisés », ont précisé les secours.

Depuis un arrêté préfectoral datant de 2013, « les baignades et activités nautiques sont interdites hors lagons et hors zones protégées », a rappelé le procureur.

De 2011, date de la recrudescence de la crise des squales, à 2017, 21 personnes ont été attaquées par des requins. Neuf sont décédées. Plus de la moitié de ces attaques mortelles concernaient des surfeurs ou des bodyboarders.