Il parle plusieurs langues, est interactif, peut accomplir plusieurs tâches, comme proposer un jeu de quiz, mais aussi chanter et danser… Zora, le nouveau robot humanoïde que vient d’acquérir la Société pour la promotion des entreprises spécialisées (SPES), peut servir de compagnon aux personnes âgées ou aider à dispenser des formations de manière amusante. Une présentation a été faite lundi au siège de l’Ong, à Quatre-Bornes, en présence de la ministre de l’Égalité des genres, Roubina Jadoo-Jaunbocus.

Cette nouvelle acquisition coïncide avec les 51 ans d’existence de SPES, qui se spécialise dans la promotion des entreprises spécialisées en éducation, entrepreneuriat et autres activités de formation. À l’occasion de cet anniversaire, SPES organisera durant le mois de mai une série d’activités. Intervenant à l’occasion, la ministre de l’Égalité des genres a estimé qu’il est tout aussi important d’initier les jeunes que les plus âgés aux nouvelles technologies. Pour elle, c’est aussi une manière de « bâtir un pont entre les deux générations ». Elle a salué le travail de l’Ong qui aide les enfants de milieux difficiles à devenir des citoyens responsables et les jeunes adultes à trouver de l’emploi à travers la formation. Elle a souligné l’importance que ces bénéficiaires soient « seulement de passage dans ce centre de formation pour ensuite être prêts à faire face au monde, à la réalité du travail, et non pas y rester de manière permanente ».

Relié à un mini-laptop, le robot Zora est programmable. En un simple clic, il se lève et présente ses attributs. Selon SPES, le robot comprend une multitude de programmes. Il peut par exemple se mettre à chanter Head, Shoulders, Knees and Toes tout en faisant des mouvements appropriés. D’autres programmes éducatifs, comme des quiz, sont possibles, et ce en plusieurs langues.

Selon Chris Gunnoo, enseignant en Computer Science et qui met ses compétences au service de l’Ong, « ce robot peut aider les personnes âgées qui se trouvent à la clinique en étant pour eux un compagnon ». Il ajoute : « Il peut remplacer un humain en assurant une présentation sur PowerPoint. On peut le customiser. Il peut aussi aider les personnes en situation de handicap ou constituer une thérapie dans le domaine de la santé. »

Pour rappel, SPES est un centre de recherche, de formation et de production artisanale comptant une unité de design high-tech et six ateliers spécialisés en sérigraphie, vannerie, céramique, couture, tissage, crochet, broderie et le travail du bois et du métal. SPES compte également deux ateliers artisanaux en milieux ruraux se spécialisant principalement dans l’assemblage textile. Son unité CAD (Computer-Aided Design) a beaucoup contribué à améliorer la qualité des produits issus des ateliers. Cette unité a permis à des personnes de tout groupe d’âge d’acquérir des compétences dans divers domaines en augmentant leurs chances de sortir du cercle de la pauvreté