Photo illustration- Miguel MEDINA / AFP

Une troisième personne est décédée du nouveau coronavirus depuis le début de l’épidémie en France, où plusieurs évènements ont été annulés et le musée du Louvre est resté fermé à Paris lundi.

Il s’agit d' »une femme de 89 ans testée en post-mortem à l’hôpital de Compiègne », qui « avait d’autres pathologies », a précisé le directeur général de la Santé Jérôme Salomon.

Selon des sources concordantes, qui avaient indiqué ce décès à l’AFP lundi après-midi, l’octogénaire habitait à Crépy-en-Valois (Oise) où travaillait l’enseignant de 60 ans décédé la semaine dernière.

L’Oise reste le département le plus touché, avec « 64 cas au total liés aux chaînes de transmission » en provenance de cette zone, a précisé Jérôme Salomon.

Sur 191 personnes infectées depuis l’introduction en France de ce nouveau virus apparu en Chine en décembre, 3 personnes sont décédées, 12 sont guéries et 176 sont hospitalisées, faisant du pays un nouveau foyer de contamination aiguë en Europe.

Les conséquences sur le quotidien des Français commencent à se faire sentir: les rassemblements en milieu fermé de plus de 5.000 personnes sont par exemple désormais interdits.

Des événements comme le Salon international de l’agriculture ont ainsi été écourtés, le Salon du Livre qui devait se tenir du 20 au 23 mars à Paris a été annulé et la grand-messe mondiale de l’immobilier, le salon Mipim à Cannes (sud-est) a été reportée de mars à juin.

D’autres événements qui se déroulent pourtant en extérieur comme le semi-marathon de Paris dimanche ont été annulés.

Les autorités ont en outre suspendu les voyages scolaires à l’étranger « jusqu’à nouvel ordre » et l’interruption de ceux en cours.

– Louvre fermé, croissance touchée –

Le tourisme pâtit également de cette propagation du virus. Le musée du Louvre est par exemple fermé depuis dimanche à Paris.

Les agents du musée le plus visité au monde ont voté à l’unanimité à l’assemblée générale leur droit de retrait a expliqué à l’AFP Christian Galani, membre du personnel du Louvre et représentant syndical.

Ils avaient déjà exercé dimanche ce droit, qui permet à un salarié de cesser le travail pour cause de danger « grave et imminent pour sa vie ou sa santé », entraînant la fermeture du musée faute de personnel.

« Le musée du Louvre est pleinement mobilisé. La direction générale suit l’évolution en temps réel. Le Louvre prend toutes les mesures de sécurité nécessaires à la sécurité des agents et des visiteurs », a indiqué de son côté Maxence Langlois-Berthelot, administrateur général de l’établissement, dans une déclaration lue devant les journalistes.

Quant au Salon mondial du Tourisme de Paris, qui devait se tenir du 12 au 15 mars et accueillir un peu plus de 100.000 visiteurs, il a été annulé à cause de l’épidémie de coronavirus, ont annoncé lundi les organisateurs.

Dans ce contexte, le gouvernement a d’ores et déjà prévenu que la croissance française pourrait passer sous la barre des 1% en 2020, à 0,9%, une prévision en baisse de 0,3 point par rapport à la précédente, fin novembre.

Le président français Emmanuel Macron a de son côté bouleversé son agenda, en reportant notamment deux déplacements en province. Le dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) auquel il devait assister a été reporté.

« Compte tenu de l’évolution de la crise du coronavirus, le président a décidé de modifier son agenda cette semaine afin de se concentrer pleinement sur le suivi de la gestion de la crise », a expliqué la présidence.

« Dans ce contexte, il sera amené à effectuer plusieurs déplacements ou rendez-vous dans le courant de la semaine à la rencontre des personnels hospitaliers, de la population et des autorités sanitaires », a ajouté la présidence.

Jeudi, il avait visité l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière où le premier Français victime du coronavirus était décédé la veille.