Alors que toute la délégation mauricienne présente aux Jeux du Commonwealth est de retour au pays, les langues continuent à se délier. C’est ainsi qu’il nous revient qu’un vol de quatre lampadaires a été commis dans deux chambres du village des Jeux à Gold Coast, soit au moment du départ du dernier groupe de dirigeants et sportifs mauriciens. Selon les différentes versions obtenues, un dirigeant de fédération et un entraîneur sont pointés du doigt.

Contacté mercredi dernier, le chef de mission, Richard Papie, n’a pas nié cet acte d’indiscipline. « Quand les responsables de la sécurité nous ont fait comprendre qu’il manquait quatre lampadaires dans des chambres, j’ai convoqué tous les dirigeants présents et j’ai demandé que les lampadaires soient restitués. J’ose espérer que ceux qui les ont pris l’ont fait par mégarde. Au bout du compte, la situation a été réglée, mais je ne peux vous avancer qui sont ceux concernés. »

Il nous revient que deux policiers étaient présents suite à cet incident. Il était également question que tous ceux présents ouvrent leurs valises pour une fouille. Mais cette propo- sition n’a pas eu de suite. D’où l’alternative de revenir dans les chambres et de restituer les objets volés. Au bout du compte, cet incident jette un nouveau blâme sur une délégation pas encore remise du triste épisode d’attouchement allégué concernant l’ancien chef de mission, Kaysee Teeroovengadum, et l’athlète Jessika Rosun, et qui continue à faire couler beaucoup d’encre