L’United Nations Association (Mauritius) met le développement durable au coeur de ses activités pour la période 2012-2015. Le comité exécutif a récemment animé une conférence de presse. Il a aussi rendu hommage au défunt Harold Chan Lam, son ancien président d’honneur, et a présenté le nouveau haut commissaire de Maurice au Pakistan, Rashad Daureeawo, qui est aussi le président de l’association.
Le changement climatique, le sommet Rio +20, les objectifs du millénaire, la gestion de l’eau, l’accès à l’informatique dans toutes les couches de la société, une bonne hygiène de vie… Telles sont entre autres les préoccupations de l’United Nations Association (Mauritius) pour la période 2012-2015.
L’UNA Mauritius, en collaboration avec son partenaire danois, a monté un projet ayant pour but de former une équipe internationale au développement durable et au changement climatique. L’association accueillera ainsi pour une dizaine de jours à Maurice en février 2013 une formation intensive à l’intention de 24 éducateurs. Les participants devront organiser par la suite la même formation en Asie, Amérique latine et Afrique.
Un appel à candidatures est lancé à l’intention des membres de l’UNA Mauritius intéressés par ce programme se déroulant du 1er septembre 2012 au 1er septembre 2013 et bénéficiant du soutien de l’Union européenne. Rubna Daureeawo Daood est la représentante légale du programme, Nundkeswarsing Bossoongyal le directeur et Dewendra Vikram Dookna le coordonnateur national.
Deux projets autour de la gestion de l’eau sont aussi proposés. Le premier cadre avec le programme gouvernemental Maurice île Durable : « La collecte de l’eau de pluie qui servira à arroser les plantes, laver les voitures… ». Il concerne à la fois les résidences privées et les bureaux. Le second suggère « to look for fund to finance a pilote study and see the impact of rain water collection on energy savings, water savings, health and sustainable living ». Il s’agit de réservoirs pour collecter et conserver l’eau avec une évaluation de son impact après six mois.
Une autre équipe de l’UNA Mauritius présente un projet sur la mise en place de clubs informatiques pour des jeunes et personnes âgées issus des régions pauvres. Une étude pour identifier ces régions et les facilités qui y existeraient déjà devrait d’abord être menée. Les travaux comprennent aussi une consultation avec le Corporate Social Responsability Committee pour le financement. Des groupes de jeunes seront également formés pour prendre en charge le projet. De plus, l’équipe de l’UNA Mauritius s’assurera de la collaboration du National Computer Board.
Le volet « Life plus healthy lifestyle » concernera des campagnes de sensibilisation. Une équipe conscientisera les consommateurs sur leurs droits, fera des lobbys pour un meilleur rapport qualité-prix et prodiguera des conseils légaux gratuits. L’UNA Mauritius travaille aussi sur la mise en place d’une structure pour les jeunes et étudiants du Commonwealth avec le soutien de la Commonwealth Ministers of Education. Une conférence est prévue du 23 au 31 août à Maurice.
Bashira Abdoola Cassim, Deputy Secretary du Youth and Students Council de l’UNA Mauritius, participera au Human Rights Training du 17 au 20 juillet à Genève ; Rubna Daood, elle, a été sélectionnée pour représenter l’association à la International Conference on Development-Women Global Think Tank Meeting en novembre à New York.
L’UNA Mauritius invite les jeunes de moins de 30 ans à envoyer leur candidature pour un séminaire sur les Millenium Development Goals qui se tiendra du 8 au 11 août à New York (renseignements aux 2081440 et 2428224). L’association participera aussi à la rencontre internationale des chefs de justice en décembre à Lucknow en Inde et à la 40e assemblée générale annuelle de la World Federation of the United Nations Association en novembre au Brésil.