Une marche a été organisée ce matin, vendredi 27 avril dans les rues de la capitale, à l’initiative des associations VisionNew et Light of Hope afin de faire entendre leurs voix et dire non à la violence envers les femmes, aux personnes handicapées ainsi qu’aux enfants.

« L’objectif, c’est de faire entendre notre voix et nous lançons un appel aux femmes qui subissent et qui sont victimes de violences domestiques, cet appel est aussi pour ceux qui abusent des enfants et des personnes autrement capables » indique Mevin Munisamy, le président de l’association Light of Hope.

Plusieurs  autres associations ont répondu présent à cette marche, soit, Pédostop, Jeune Avenir, Rotary Club de Rose-Belle, Passerelle entre autres.

Il précise que le silence des personnes abusées, encourage aux abuseurs de continuer leurs actes, d’ou, l’importance de sensibiliser les personnes affectées.

« Aret viol fam, aret viol zenfant ! «  pouvons nous entendre dans les rues de la capitale ce matin.

D’ailleurs, un des projets à venir, c’est d’ouvrir les portes d’un centre en aout de cette année dédié aux personnes abusées, les victimes de violences conjugales et aux les enfants qui subissent ce type de traumatisme par les parents violents.