PAUL DOMINGUE

On peut remarquer, en toute objectivité, que souvent les critiques abusives contre le régime malgré tous les progrès entamés dans le pays, ne sont parfois qu’injustement irréfléchies et d’un caractère misonéiste au lieu d’être constructif avec une idéologie progressiste pour le bien du peuple dans l’unité et la paix. Évidemment, ces invectives à relent fielleux contre les dirigeants, influent sur le climat paisible des esprits. Il se trouve aussi que depuis peu tout un amalgame d’objections, sans plume intellectuelle, veut faire capoter la nouvelle Réforme proposée, qui paraît plutôt adéquate et évoluée avec surtout ce noble objectif d’élimination de différences ethniques, pour un vivre ensemble stable et nettement plus fraternel entre tous les Mauriciens.

C’est déplorable que certains politiques hostiles et irresponsables génèrent à tort des confusions accablantes dans l’esprit de certaines catégories du peuple. Aussi, que d’arguments insensés n’entendons-nous pas de certains intervenants qui paradoxalement ne paraissent pas suffisamment aptes à pouvoir analyser intelligemment tout le mécanisme des affaires d’un pays et de son progrès social et économique !

Quoique fâcheusement souhaitée par ceux voyant tout en noir avec une perception politique insensée, aucune reculade gouvernementale du progrès ne soit envisagée pour y dévier, au grand dam de tous ceux qui grondent et veulent prendre à contre-pied chaque décision gouvernementale.

Pourtant, autant qu’on le sache, tout le potentiel des interventions bénéfiques au pays est examiné à la loupe par le Parlement, et, naturellement, quand certains ajustements s’avèrent nécessaires, ils sont en priorité disséqués avant de pouvoir être finalement adoptés en toute démocratie par le Conseil des Ministres.

Par exemple, c’est réconfortant de constater qu’il y eut une nette amélioration dans les conditions de travail des employés, en corrigeant les erreurs inhumaines du passé pour repartir progressivement à neuf pour le bien de tous. Toute la volubilité des progrès sociaux, d’allocations familiales et d’aide publique pour les sans toits et les plus pauvres, est assez remarquable, avec des indications alléchantes qui parlent d’elles-mêmes. Mais, hélas, on entendra toujours des étourdis férocement opposés à tout ce qui se fait, et jaseront de tout leur être, croyant mieux faire en s’entourant d’un cercle de paillards incultes pour explorer des failles imaginaires du gouvernement malgré ses nombreuses réalisations favorables.

« Standing Orders »

À travers tous les méandres du progrès, sa réalisation demeure une longue entreprise et on ne peut que souhaiter que certains services publics qui boitillent encore, comme la Santé et la Police s’améliorent nettement avec une méthodologie d’accessibilité et de rendement plus moderne et efficace.

Et comme on y est, la Santé demande une meilleure administration dans certains centres hospitaliers et dispensaires. Une approche plus accueillante et réconfortante pour les malades est grandement souhaitable. Quant à la Police, un remaniement général s’avère assez urgent en lui trouvant des moyens plus professionnels et modernes pour être plus efficace avec surtout une formation prolongée, intelligente et plus méthodique dans cette ère en transition. À voir certains policiers irrespectueux avec un manque évident de courtoisie, on se demande parfois, avec appréhension, si certains n’ont pas été choisis par un certificat de mauvaise conduite pour devenir policiers. D’ailleurs, la population est lasse de cette dégoûtante mentalité d’arrogance et de brutalité de certains malappris, vu les nombreuses doléances transmises aux médias. Il paraît qu’apparemment la discipline périclite lamentablement, alors que les « Standing Orders », dans toute sa majesté, qui depuis toujours demeuraient la « Bible » de la Police, pour, entre autres, contrecarrer les éventuelles infractions des policiers, semblent maintenant inconnus à divers échelons, ou peut-être même non appliqués comme avant, dû, semble-t-il, à des pages jaunies ou mises au rancart.

Heureusement qu’ailleurs, dans d’autres départements, on peut constater de nombreuses courbes ascendantes bien plus que descendantes, mais quelle que soit la bonne qualité du travail accompli, le modernisme et l’augmentation démographique du pays exigent partout des améliorations et des progrès pour le bien de tous. Espérons-le !