Les élèves des classes de 6e et de 9e de l’International College de Beyrouth, au Liban, ont observé à leur manière l’Africa Day, samedi dernier, qui marquait au passage le jubilé d’argent de l’Union africaine. En effet, pour célébrer l’événement, les élèves de cette institution rattachée à l’Université Américaine de Beyrouth ont organisé une journée africaine au sein de leur école pour présenter les cultures de huit des 52 pays membres de l’Union africaine. Parmi les pays choisis, figurait l’île Maurice, dont le quadricolore a flotté très haut. Non seulement ont-ils organisé une présentation du pays, mais ils ont également proposé une dégustation de quelques plats typiquement mauriciens.
« Chacune des huit classes a eu la responsabilité de présenter un pays de l’Union africaine, dans sa culture comme dans sa diversité. Les élèves ont été appelés à effectuer des recherches approfondies sur chaque pays. Dans le cas de Maurice, l’aide de M. Salem Beydoun (ndlr : le Consul général de Maurice au Liban) nous a été très précieuse », a expliqué au Mauricien Mme Ghada Hadifeh, la coordinatrice des parents d’élèves de la section élémentaire et secondaire de l’International College. Outre le séga, que les quelque 2 000 visiteurs pour cette Africa Day ont pu découvrir avec enthousiasme, les fameux gâteaux piments, samoussas et badias de notre pays, dont les recettes ont été ramenées de Maurice par Salem Beydoun, ont également ravi les personnes présentes.
Le Consul général de Maurice au Liban, qui a passé la journée de samedi en chemise mauricienne (voir photo), a agi en VRP de luxe, en vantant notamment, surtout aux parents des élèves, les charmes d’un séjour dans notre île. « Les gens qui ont découvert la culture mauricienne étaient vraiment enthousiastes. Notamment lorsque les élèves ont exécuté la danse du séga », devait confier Salem Beydoun. Le jeune Marc Hadifeh et ses amis de la 9e, apprenons-nous, se sont montrés très habiles et déterminés dans l’exécution du séga.