Soondress Sawmynaden, président de l’Union of Rectors and Deputy Rectors of State Secondary Schools, a dénoncé son « transfert punitif » du collège Dr Maurice Curé à la Ramsoondar Prayag SSS de Rivière-du-Rempart. Pour le président de l’union, « le ministère de l’Education essaye de museler le syndicat ».

En conférence de presse ce mardi, le syndicat dénonce la manière dont l’exercice de transfert a été réalisé cette année. Jusqu’ici, les différents syndicats étaient en effet toujours invités à en discuter en comité. Or, l’union estime que l’exercice 2020 a été accompli de manière « arbitraire ».

Du côté du ministère de l’Education, on laisse entendre que le transfert de Soondress Sawmynaden fait partie de la rotation habituelle en place dans le secteur de l’éducation publique.

Toutefois, l’union peine à comprendre comment quelqu’un qui part à la retraite dans un mois peut mettre en place un plan de travail dans un nouveau collège.

Les membres de l’union jugent ainsi « injuste » le transfer de Soondress Sawmynaden et réclame que ce dernier récupère son poste jusqu’à sa retraite.

« Les élèves des deux établissement ne méritent pas une telle situation. Cela déstabilise les deux écoles. Je ne veux pas partir là bas juste pour quelques jours », a soutenu Soondress Sawmynaden. Il affirme ainsi qu’il prendra ses congés jusqu’à sa retraite à la fin du mois.

Le vice-président de l’union, Preetam Mohitram, a réclamé plus de considération envers le syndicat. « On ne peut pas agir sur des ragots. Aujourd’hui les élèves sont les meilleurs juge. Il y a quelques personnes au ministère qui prennent des décisions arbitraires. A la fin, ce sont les enfants les perdants », a-t-il souligné. Il ajoute également que Soondress Sawmynaden « mérite de terminer sa carrière correctement ».

Les membres de l’union souhaitent qu’une ligne de communication soit ouverte avec le ministère de l’Education afin de reconsidérer ce transfert.